• Année d'inscription

    1996

  • Secteur protégé

    Ville historique de Meknès

  • Fonction historique

    Militaire.

  • Statut administratif

    Chef-lieu de province.

Situation et site

Au nord du pays, dominée par le djebel Zerhoum, Meknès est implantée dans la plaine fertile de Saïs à quelque 60 km de Fès. Elle est au carrefour des routes reliant, d'est en ouest, Rabat à Oujda et , du nord au sud, Tanger aux oasis du Tafilalet.

Morphologie urbaine

La vieille ville englobe la médina et la cité impériale construite en partie sur le site de la médina, en partie sur celui de l'ancienne casbah mérinide. Les remparts massifs, au tracé complexe, qui entourent ces deux composantes urbaines sont percés de plusieurs portes monumentales; la plus célèbre, la Bab Mansour, donne accès à la cité impériale. De vastes jardins s'étalent entre les murs fortifiés successifs. Le réseau des rues, irrégulier dans la médina, se fait beaucoup plus ordonnée dans la spacieuse cité impériale.

Nombreux sont les monuments remontant au règne du sultan Mulay Ismaïl (XVIIe s.). Ainsi, des minarets ornés d'arcatures dominent ce paysage riche de fondations religieuses. Les décors de plâtre, de bois sculpté et de fer forgé accentuent l'unité. La cité impériale est elle-même de style hispano-mauresque cependant que d'autres monuments et vestiges reflètent des étapes antérieures de l'histoire. Tel est le cas des arcades de la fontaine des Almoravides ainsi que celui des mosquées, de la bibliothèque et de la fontaine des Mérinides.

Critères d'inscription

(IV) à compléter.

Repères historiques

  • Fondée par la dynastie des Almoravides (1053-1147) sur le site d'anciens bourgs, Meknès est fortifiée en 1069 et intégrée au réseau de places fortes du nouvel empire. À Meknès, on construit, notamment, la mosquée en-Najjarines (restaurée en 1756) et le souk des armes à feu (aujourd'hui disparu). On élève une muraille.
  • Une nouvelle dynastie berbère, celle des Almohades (1147-1269), s'empare de Meknès, dès 1147. La ville est pourvue de divers monuments et aménagements: mosquées, fontaines, hammams, place des ablutions. Les eaux de la source Tagma, capturées à cette époque, approvisionneront la ville pendant encore six siècles.
  • Après une série de luttes, les Almohaves sont détrônés par les Mérinides (1269-1374). L'expansion urbaine qui s'ensuit s'accompagne de l'arrivée de réfugiés andalous. De nombreux bâtiments publics à caractère religieux, éducatif ou social sont construits.
  • Sous la dynastie alaouite (au pouvoir depuis le XVIIe s.), le sultan Moulay Ismaïl (1672-1727) élève Meknès au rang de capitale impériale et donne un nouvel éclat à la civilisation marocaine. Une cité impériale est créée qui comprend le grand palais (Dar-el Kebira), les mosquées, l'école militaire, ainsi que silos, écuries, bassins et jardins. D'imposants remparts enserrent le palais, la cité impériale et la médina. Après la mort du sultan, Meknès déclinera.
M. Mohamed Bourhim
Président de la Communauté urbaine de Meknès
Mairie de Meknès
Communauté urbaine
Meknès, Maroc
BP 585
Tel:
+212.55.52.47.61
Fax:
+212.55.40.43.09
Email:
cumeknes@menara.ma