Tunis, Tunisie

Informations générales

Secrétariat régional

Statut administratif

Capitale nationale et chef-lieu de gouvernorat.

La médina de Tunis

Année d'inscription

1979

Fonction historique

Commerciale.

Lieu et site

Entre la Méditerranée et l’Afrique, entre les routes maritimes et les parcours caravaniers du Sahara, la ville s’ouvre sur le golfe de Tunis par son avant-port, La Goulette. Adossée aux collines, la lagune la séparait de sa voisine d’origine: Carthage.

Morphologie urbaine

À l’intérieur de la voie périphérique, des artères non rectilignes traversent l’espace de 270 hectares de la médina. À ces dernières s’articulent un lacis de rues, de passages voûtés, de venelles et d’impasses.

Tunis est remarquable par l’homogénéité de son cadre urbain. Intégrés à ce paysage de maisons blanches: de grands monuments empruntant à plus d’un style (la Grande Mosquée, élevée en 732 et souvent remaniée) ou encore à un seul (Mosquée de Sidi Mahrez de style turc, 1675).

Critères d’inscription

Critère (ii) : Le rôle de relais qu’a joué la Médina de Tunis entre le Maghreb, le Sud de l’Europe et l’Orient a favorisé les échanges d’influences dans le domaine des arts et de l’architecture, et ce pendant des siècles.

Critère (iii) : En tant que ville importante et capitale de différentes dynasties (depuis les Banu Khurassan, jusqu’aux Husseinites), la Médina de Tunis offre un témoignage exceptionnel sur les civilisations de l’Ifriqiya (essentiellement à partir du Xe siècle).

Critère (v) : La Médina de Tunis est un exemple d’établissement humain qui a conservé l’intégrité de son tissu urbain avec toutes ses composantes typo-morphologiques. Les effets des mutations socio-économiques rendent vulnérable cet établissement traditionnel qui doit être intégralement protégé.

Repères historiques

  • Tunis renaît sur le site de l’antique Tunes lors de la conquête arabe de l’Ifriqiyya (VIIe s.). La destruction de Carthage est déterminante. Très vite, elle est dotée d’équipements portuaires.
  • Elle est la capitale de l’Ifriqiyya sous le règne des Aghlabides pendant une brève période (894-905).
  • La dynastie des Fatimides puis celle des Zirides qui en est issue règnent sur Tunis de (909 à 1057). Mahdia et Kairouan sont leurs capitales successives.
  • En 1160, les Almohaves (souverains berbères s’inspirant du shi’isme) font de Tunis leur capitale.
  • Les Hafsides, dynastie maghrébine issue des Almohaves sont au pouvoir de 1228 à 1574. Tunis est la capitale de leur royaume; et c’est son âge d’or.
  • Prise par les Ottomans en 1574, Tunis perd son statut de capitale; elle traverse une période de prospérité commerciale grâce à ses communautés marchandes et à la piraterie (c’est l’âge d’or de la « course »). Sous les Husseinides (XVIIe-XVIIIe s.), elle connaît une activité architecturale intense et acquiert l’aspect qu’elle a conservé.

Source : https://whc.unesco.org/fr/list/36

Photos

Nouvelles

3 décembre 2019


Collaboration entre l’OVA et l’OVPM

Tunis, Tunisie

Privé : Afrique et Moyen Orient

26 mars 2019


Visite du secrétaire général de l’OVPM M. Denis Ricard à Tunis

Tunis, Tunisie

Privé : Afrique et Moyen Orient

20 avril 2017


Rencontre régionale à Tunis

Tunis, Tunisie

Privé : Afrique et Moyen Orient

29 avril 2015


Décès de Sémia Akrout Yaiche

Tunis, Tunisie


Contact

M. Slimane El Golli

Secrétaire général chargé de la gestion de la ville de Tunis
Municipalité de Tunis

Hôtel de ville - Avenue 2 Mars 1934
Tunis, Tunisie

Mme Sonia Sfar

Coopération internationale
Municipalité de Tunis

[email protected]

M. Elhem Kraiem

Coopération internationale
Municipalité de Tunis

[email protected]