Querétaro, Mexique

Informations générales

Statut administratif

Capitale de l'État de Querétaro.

Zone de monuments historiques de Querétaro

Année d'inscription

1996

Fonction historique

Agricole, industrielle et commerciale.

Lieu et site

Au nord-ouest de Mexico, Querétaro est située à 1800 m d’altitude sur un plateau qui est bordé, au nord et au sud, par deux alignements de collines. Tout près s’ouvre la vaste plaine agricole du Bajio. À 7 km du centre urbain, se trouve un site archéologique remontant à l’époque de Teotihuacan (400-600) et à celle des Toltèques (650-1050).

Morphologie urbaine

Une colline marque la limite entre les quartiers indigène, à l’est, et espagnol, à l’ouest. C’est l’orientation de la chapelle (La Cruz), érigée dès le XVIe siècle au sommet de la colline, qui avait servi de point de référence au tracé urbain plus régulier du quartier colonial. Cette colline, qui porte aujourd’hui un monastère franciscain, et la Plaza de Armas constituent les repères essentiels de l’armature urbaine. Dans la partie est de la ville, un magnifique aqueduc (1735), avec ses 74 arcades, s’allonge sur plus d’un kilomètre.

Les nombreuses églises et monastères, les palais et maisons, et les fontaines composent un paysage architectural qui est avant tout baroque. Dans les intérieurs, on a donné encore plus libre cours au style. Tel est le cas des monastères de Santa Clara et de Santa Rosa, avec leurs éléments plateresques et churrigueresques, tout comme celui de nombreux monuments agrandis ou rénovés. Aux oeuvres baroques se joignent en particulier des monuments, ou des éléments, de style néoclassique (fin XVIIIe s.)

Critères d’inscription

(II) et (IV) à compléter.

Repères historiques

  • Habitée par les Otomis, la future Querétaro passe aux mains des Aztèques (1446) avant d’être conquise par un chef otomi au nom de Charles Quint (1531). Peu après, s’ajoutent aux Otomis, des Espagnols, des Tarasques et des Chichimèques venus s’établir.
  • Le rôle de Querétaro dans l’organisation territoriale de la Nouvelle-Espagne inclut, grâce à sa proximité de richesses agricoles, le ravitaillement des villes minières de Guanajuato et de Zacatecas. Elle accède au statut de ville (1655) et connaît une période d’apogée.
  • Au XVIIIe siècle, la prospérité générée par les centres miniers se traduit à Querétaro par un élan architectural d’inspiration baroque.
  • L’accession à l’Indépendance du Mexique (1810) est suivie d’un déclin économique de la ville et de sa région. De nombreux affrontements militaires se poursuivent.
  • C’est à Querétaro, alors siège du gouvernement, que le traité de paix avec les États-Unis est signé (1848). C’est là encore que l’empereur Maximilien de Habsbourg est déposé et fusillé après la défaite de l’armée impériale contre les forces républicaines. Après une période de reconstruction, la nouvelle Constitution nationale (toujours en vigueur) est signée à Querétaro par tous les groupes de révolutionnaires (1917).

 

Plus d’information sur Querétaro ici!  

Photos

Contact

Mtro. Luis Bernardo Nava Guerrero

Presidente Municipal de Querétaro
Municipio de Querétaro

Blvd. Bernardo Quintana 10000 Col. Centro Sur
Santiago de Querétaro, México
76090

+52.442 238.7700 Ext. 6001
luis.nava@municipiodequeretaro.gob.mx

Lic. Joel Perea Quiroz

Coordinador de Ciudades Patrimonio de la Humanidad; Gestor de Sitio UNESCO.
Instituto Municipal de Planeación del Municipio de Querétaro

Calle Vicente Guerrero 16 sur, centro histórico
Santiago de Querétaro, México
76000

+52 442 224 3723, Ext. 22.
joelpereaqz@gmail.com