Mostar, Bosnie-Herzégovine

Informations générales

Secrétariat régional

Statut administratif

Ville située dans le sud de la Bosnie-Herzégovine et traversée par le fleuve Neretva

Quartier du Vieux pont de la vieille ville de Mostar

Année d'inscription

2005

Fonction historique

Symbole de coopération internationale et de coexistence de diverses communautés culturelles, ethniques et religieuses

Lieu et site

La ville historique de Mostar, nichée dans la profonde vallée de Neretva, est une ancienne ville frontière ottomane qui s’est développée aux XVe et XVIe siècles, et durant la période austro-hongroise des XIXe et XXe siècles. Mostar se caractérise par ses maisons turques anciennes et par le vieux pont, Stari Most, qui lui a valu son nom. Lors des conflits des années 1990, la majeure partie de la ville historique et le vieux pont du célèbre architecte Sinan ont cependant été détruits. Le vieux pont a été reconstruit et de nombreux édifices de la vieille ville ont été restaurés ou rebâtis avec l’aide d’un comité scientifique international mis en place par l’UNESCO. Le quartier du vieux pont, avec ses caractéristiques architecturales (pré-ottomanes, ottomanes de l’Est, méditerranéennes et d’Europe occidentale), est un exemple remarquable d’occupation urbaine multiculturelle. Le pont reconstruit et la vieille ville de Mostar sont un symbole de la coopération internationale et de la coexistence de diverses communautés culturelles, ethniques et religieuses.

Critères d’inscription

Critère (vi) : Avec la « renaissance » du vieux pont et de son environnement, la force et la signification symboliques de la ville de Mostar – symbole universel et exceptionnel de la coexistence de communautés d’origines culturelles, ethniques et religieuses différentes – sont renforcées et confortées, soulignant les efforts illimités de la solidarité humaine pour la paix et une coopération solide face à des situations catastrophiques écrasantes.

Repères historiques

Un lieu de peuplement, devenu au 15e siècle une structure urbaine, au croisement d’une rivière et d’une route, était à l’origine situé dans la vallée de la Neretva, entre la colline de Hum et au pied de la montagne Velez. Des documents historiques écrits attestent que dans ce lieu de peuplement relativement petit, le pont, dont l’origine remonte à 1459, était entouré de deux tours. Le nom actuel, Mostar, est mentionné pour la première fois en 1474, et dérive du terme mostari, les gardiens du pont. La ville historique de Mostar s’est développée aux 15e et 16e siècles, en tant que ville frontière ottomane, puis aux 19e et 20e siècles durant la courte période austro-hongroise. Mostar est connue depuis fort longtemps pour ses vieilles maisons turques et son Vieux pont, Stari most, une extraordinaire prouesse technique en matière de construction de pont. La partie historique de Mostar est le résultat de l’interaction, sur une longue période historique, entre des phénomènes naturels et la créativité humaine. L’essence même de la continuité culturelle au fil des siècles est représentée par la synthèse universelle des phénomènes de la vie : le pont et ses forteresses – avec de riches éléments archéologiques de l’époque pré-ottomane, les édifices religieux, les zones résidentielles (mahalas), les terres arables, les maisons, le bazar, sa vie publique dans les rues, et l’eau. L’architecture du lieu symbolisait la tolérance, celle d’une vie commune partagée entre musulmans, chrétiens et juifs. Les mosquées, les églises et les synagogues occupaient les mêmes rues, car dans cette région ont vécu ensemble pendant plus de quatre cents ans les Croates catholiques romains avec leur culture d’Europe occidentale, les Serbes orthodoxes avec leurs éléments de culture byzantine, les Juifs sépharades, et les Bosniaques musulmans. Une architecture propre à la région a ainsi été créée et elle nous a laissé une série de réalisations architecturales uniques, de dimensions assez modestes mais d’une très grande importance pour l’histoire culturelle de son peuple. Le processus créatif a produit un flux constant d’influences culturelles variées qui, tels des courants qui s’unissent pour former une seule rivière, est devenu bien plus que la simple addition d’éléments contributifs individuels.

Lors du conflit de 1990, la plus grande partie de la ville historique et le Vieux pont, un chef d’œuvre conçu par le célèbre architecte mimar Hajruddin selon les plans de son maître et professeur le grand architecte mimar Sinaa, ont été détruits. Le Vieux pont a été reconstruit en 2004 et de nombreux édifices de la vieille ville ont été restaurés ou reconstruits avec l’aide du Comité scientifique international mis en place par l’UNESCO.

Photos

Nouvelles

7 septembre 2021


En mémoire de Ljubo Bešlić

Mostar, Bosnie-Herzégovine

Europe du Sud et et de la Méditerranée


Contact

Mr. Mario Kordic

Mayor
City of Mostar

Hrvatskih branitelja bb
Mostar, Bosnia and Herzegovina

036/44 74 09

Arch. Senada Demirovic Habibija

PhD Architect, Senior Advisor for Urban Planning
City of Mostar

Adema Buca 19
Mostar, Bosna i Hercegovina

+38736355798
[email protected]