Quito, Équateur

Informations générales

Secrétariat régional

Aucun

Statut administratif

Capitale nationale et chef-lieu de la province de Pichincha.

Ville de Quito

Année d'inscription

1978

Fonction historique

Politique et culturelle.

Lieu et site

Quito, établie sur deux flancs du volcan de Pichincha, s’inscrit dans un paysage andin à quelque 2 800 mètres d’altitude. Le relief de la ville est accidenté.

Morphologie urbaine

L’étendue de la zone historique mesure 348 ha. Les planificateurs, qui avaient reçu l’influence des Andes, ont pu tracer dans un relief complexe le damier rigoureux prescrit par la «Loi des Indes». Les îlots font 84 mètres de côté; et une place centrale occupe le coeur de la ville; quelques places secondaires sont dispersées à même la structure de base.

La régularité du plan accentue les contrastes entre les architectures monumentale et domestique. La place centrale est bordée du Palais du gouvernement, du Palais municipal, de l’évêché et de la cathédrale. Ailleurs dans la ville, nombreux sont les édifices religieux remontant aux XVIe-XVIIIe siècles. Les maisons coloniales souvent construites d’adobe s’étalent autour de patios. Leurs façades chaulées sont sobres.

Critères d’inscription

«Dès le XVIe siècle, Quito est devenu le foyer d’un art baroque puissamment original, marqué d’apports européens complexes (tradition mudéjar, tradition gothique, maniérisme, etc.) métamorphosés au contact de la tradition indienne. Les Franciscains ont joué un rôle directeur dans la création de cet art […]. Le baroque quiténien a exercé aux XVIIe et XVIIIe siècles une influence profonde sur l’évolution des formes en Amérique latine» (II). «L’ensemble urbain de Quito offre un exemple éminent de ville coloniale espagnole au XVIe siècle» (IV).

Repères historiques

  • Jusqu’à la Conquête espagnole (1532), le territoire de l’Équateur fait partie du Grand Empire inca, le Tahuantinsuyu. La ville de San Francisco de Quito est fondée sur les ruines de la capitale du nord de cet empire établi sur les lieux un siècle auparavant. L’occupation même du site est beaucoup plus ancienne.
  • Capitale de province, siège d’évêché, San Francisco de Quito devient en 1563 siège de l’audience royale; elle a la direction politique d’autres villes et de villages qu’elle protège. À la fin du XVIe siècle, carrefour d’influences artistiques, la capitale est le lieu de la création de l’école [artistique] de Quito. Établi au XVIe siècle, le tracé urbain se maintiendra.
  • Devançant les autres colonies sud-américaines, Quito proclame son indépendance en 1809. Jusqu’en 1830, elle est incorporée avec le Venezuela à la Grande-Colombie dont elle est la capitale du département du sud.
  • L’expansion de la ville déborde les limites du noyau colonial au XIXe siècle.

Photos

Nouvelles


Contact

Sr. Mauricio Rodas Espinel

Alcalde Metropolitano de Quito
Municipio del Distrito Metropolitano de Quito

Venezuela y Chile Palacio Municipal
Quito, Ecuador
170401

+593.2 3952300
alcaldiaquito1@gmail.com

Sr. Cristian Espinosa

Director de Relaciones Internacionales
Municipio del Distrito Metropolitano de Quito

Venezuela N5-10 y Chile, Edificio Pérez Pallares, Segundo Piso
Quito, Ecuador
170401

(593-2) 3952300 ext. 13522
cristian.espinosa@quito.gob.ec

Sra. Adriana Rodríguez Vizcaíno

Responsable de las Relaciones Internacionales
Instituto Metropolitano de Patrimonio

García Moreno N8 – 27 y Manabí
Quito, Ecuador
170401

593 3 996300
adriana.rodriguez@quito.gob.ec

Sra. Maria Fernanda Acosta Silva

Coordinadora Institucional
Instituto Metropolitano de Patrimonio

García Moreno N8-27 y Chile
Quito, Ecuador
170401

fernanda.acosta@fmcquito.gob.ec

Sra. Arq. Angélica Arias Benavides

Directora Ejecutiva
Instituto Metropolitano de Patrimonio

García Moreno N8 – 27 y Manabí
Quito, Ecuador
170401

593 3 996300
angelica.arias@quito.gob.ec