Grenade, Espagne

Informations générales

Secrétariat régional

Statut administratif

Chef-lieu de la province de Grenade

Alhambra, Generalife et Albaicin, Grenade

Année d'inscription

1984

Fonction historique

Politique et culturelle

Lieu et site

En haute Andalousie, au pied de la Sierre Nevada, Grenade est située à proximité d’une riche plaine irriguée. La ville historique se déploie sur trois collines qui offrent de nombreux points de vue. L’Alhambra occupe la plus élevée des trois.

Morphologie urbaine

Du sommet de sa colline boisée, l’Alhambra domine la ville de quelque 150 mètres. Le quartier médiéval de l’Albaicin, qui s’élève en face de l’Alhambra, constitue avec lui un ensemble cohérent. Sa configuration reflète son passé hispano-mauresque. Les monuments, qui furent intégrés au tissu urbain par la suite, en respectent l’harmonie originelle.

Les grandes réalisations nasrides traduisent un raffinement fabuleux. Plus encore que dans l’architecture et les jardins, celui-ci s’exprime dans le décor et la perspective. D’autres monuments remontant à la même dynastie sont dispersés dans le quartier de l’Albaicin (Casa de la Reina, Corral del Cambon, cour de la mosquée devenue la collégiale San Salvador, premier ermitage transformé en église de San Sebastiana). Outre ces vestiges, des maisons aux jardins murés caractérisent l’architecture domestique de ce quartier ancien.

Critères d’inscription

Critère (i) : Inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 1984, le site de L’Alhambra et le Generalife, a été étendu au quartier de l’Albaicin en 1994, en vertu des mêmes critères. Le site représente des « réalisations artistiques uniques ».

Critère (iii) : Il apporte « un témoignage exceptionnel sur l’Espagne musulmane du XIVe siècle ».

Critère (iv) : Il offre « un exemple inestimable des résidences royales arabes de l’époque médiévale… »

Repères historiques

  • Une forteresse arabe, érigée au VIIIe siècle sur le site de l’actuelle place Saint-Nicolas, marque le début de la période mauresque de Grenade.
  • Le déclin (1002-1031) du califat de Cordoue entraîne la formation de petits états musulmans indépendants, dont le royaume de Grenade fondé par la dynastie ziride (1010-1090). Dans ce cadre politique, la ville de Grenade émerge et prolonge l’oeuvre artistique des califes.
  • Le royaume est gouverné par deux dynasties berbères, les Almoravides et les Almohades, jusqu’à l’avènement au pouvoir des Nasrides (1236). Le fondateur de la dynastie, Muhammad Ier, entreprend la construction de l’Alhambra (1238). Grand foyer de culture, la ville est le reflet d’une véritable floraison artistique.
  • Le royaume de Grenade est le dernier refuge de l’Islam ibérique depuis la victoire chrétienne de Las Navas de Tolosa (1212), étape déterminante de la Reconquête.
  • La prise de Grenade par les Rois Catholiques (1492) met fin au règne nasride comme à la domination musulmane en Espagne. Les nouveaux maîtres de Grenade construisent des palais, édifices religieux et autres monuments. Au XVIe siècle, Diego de Siloé, pionnier de l’architecture plateresque, ajoute au paysage artistique de la ville: cathédrale, patio de la Chancilleria, nombreux portails.

Source : https://whc.unesco.org/fr/list/314

Photos

Nouvelles


Contact

Sra. Marifrán Carazo Villalonga

Alcaldesa Presidenta
Ayuntamiento de Granada

Plaza del Carmen n°1
Granada, Granada, España
18009

+34 958 248 191
[email protected]

Sr. Carlos Mas

Responsable Jurídico Patrimonio Mundial
Agencia Albaicín Granada (Ayuntamiento de Granada)

C/ Horno de San Matías 6
Granada, Granada, España
18009

+ 34 958 809950 ext.8444
[email protected]

Sr. Francisco Maldonado

Director Gerente
Agencia Albaicín Granada (Ayuntamiento de Granada)

C/ Horno de San Matías 6
Granada, Granada, España
18009

[email protected]

D. Eduardo Castillo Jiménez

Vicepresidente - Concejal delegado de participación ciudadana, juventud, turismo, comercio y fomento de la actividad empresarial
Ayuntamiento de Granada

Plaza del Carmen n° 5
Granada, España

[email protected]