Luxembourg, Luxembourg

Informations générales

Statut administratif

Capitale du Grand-Duché de Luxembourg.

Ville de luxembourg : vieux quartiers et fortifications

Année d'inscription

1994

Fonction historique

Militaire.

Lieu et site

Au centre sud du pays, non loin des frontières belge, allemande et française, la ville de Luxembourg est traversée par la Pétrusse et l’Alzette, dont les parcours méandreux contournent les promontoires principaux : le rocher du Bock et le plateau du Rham.

Morphologie urbaine

Le site est partagé entre la ville haute et la ville basse qui s’articulent autour de la profonde vallée creusée par l’Alzette et la Pétrusse. Un chemin de la Corniche longe le rebord de l’escarpement, surplombant la rivière méandreuse qui commande le tracé des rues avoisinantes. Des ponts et viaducs, qui franchissent la vallée, relient les différentes parties de la ville. La réseau des rues, influencé par les aménagements militaires, est bien préservé. Depuis la vallée ou les hauteurs de la ville, les points de vue sont nombreux.

Dans cet ensemble urbain homogène, l’architecture militaire qui a subsisté évoque encore aujourd’hui la force du site à travers l’histoire : bastions, tours, portes, casernes, fortins, vestiges d’écluses. Étroitement lié au cadre naturel, le riche panorama architectural de Luxembourg, toutefois, est dominé par l’église Saint-Michel (XVIIe s.) et par les flèches de la cathédrale de style flamboyant (XVIIe s.). Sur la Corniche comme dans la vallée, la disposition des maisons suit la courbe de la rivière.

Critères d’inscription

«Luxembourg a joué un rôle important dans l’histoire de l’Europe pendant plusieurs siècles. Elle a su préserver les vestiges de ses impressionnantes fortifications et ses quartiers anciens dans un environnement naturel exceptionnel»(IV).

Repères historiques

  • Un château fort élevé par le comte Sigefroid sur le rocher du Bock est à l’origine de la ville (963). À l’époque du Bas-Empire romain, une fortification avait occupé ce site précis (fin du IV-début du Ve s.). Deux voies romaines importantes se croisaient à proximité.
  • L’expansion urbaine nécessite la construction d’une deuxième enceinte à la fin du XIIe siècle. Une troisième, le mur de Wenceslas, sera érigée et intégrera le plateau du Rham et, dans la ville basse, le quartier du Grund (XVe s.).
  • La forteresse de Luxembourg est convoitée. Incorporé dans le cercle de Bourgogne de Charles Quint (XVIe s.), le pays sera par la suite entraîné dans des conflits impliquant notamment la maison de Bourbon et celle de Habsbourg, Napoléon III et la Prusse de Bismarck.
  • Sous des souverainetés étrangères, et en quatre étapes principales, le système défensif de la ville est renforcé et développé. Les Espagnols (1671-1684), les Français sous la direction de Vauban (1684-1697), les Autrichiens (1715-1795) et la garnison prussienne dans le cadre de la Confédération germanique (1815-1867) participent à l’élaboration de l’ensemble fortifié.
  • En 1867, la signature du traité de Londres stipule la neutralité perpétuelle du Grand-Duché. Peu après, la forteresse sera évacuée et le système défensif en grande partie démantelé. L’étendue des fortifications avait atteint 180 hectares; celle de la ville était de 120 hectares.

Photos

Nouvelles

28 août 2006


Conférence finale du projet PICTURE

Luxembourg, Luxembourg


Contact

Mme Lydie Polfer

Bourgmestre
Hôtel de ville

42, place Guillaume II
Luxembourg, Grand Duché du Luxembourg

+352 4796.2674
lpolfer@vdl.lu

M. Sébastien Busch

Service de l’urbanisme et du développement urbain - Ville de Luxembourg

+352 4796 2473
sbusch@vdl.lu

Mme Sonja Gengler

Architecte-directeur
Direction de l’Architecte - Ville de Luxembourg

3, rue du Laboratoire
Luxembourg, Luxembourg

+352 4796 2853
sgengler@vdl.lu

Mme Shaaf Milani-Nia

Chef de service
Service de l’urbanisme et du développement urbain - Ville de Luxembourg

3, rue du Laboratoire
Luxembourg, Luxembourg

+352 4796 2544
smilani@vdl.lu