• Année d'inscription

    1987

  • Secteur protégé

    Ville de Potosi

  • Fonction historique

    Minière.

  • Statut administratif

    Chef-lieu du département de Potosi.

Situation et site

Dans la cordillère des Andes, et en contrebas du Cerro Rico qui la domine au sud, Potosi est à 4 000 mètres d'altitude.

Morphologie urbaine

Cinq lacs de retenue et leurs barrages, et une mine royale parmi les 5 000 mines composent le site, outre la ville même de Potosi. À partir de 1572, le tracé urbain se développe selon la "loi des Indes", et la grille est particulièrement régulière autour de la place centrale.

La place centrale est bordée de façades baroques et métisses. La cathédrale, comme beaucoup d'autres monuments, fut reconstruite au XVIIIe siècle. L'Hôtel des monnaies, également reconstruit au XVIIIe siècle, est le plus grand monument civil en Amérique du Sud. La cathédrale de Lorenzo, oeuvre d'architecture métisse, est une des plus anciennes de Potosi (1548). Quatorze quartiers indigènes représentant les 14 provinces entourent la ville.

Critères d'inscription

La «ville impériale de Potosi, [...] a durablement influencé le développement de l'architecture et des arts monumentaux dans la région centrale des Andes, en diffusant les formes d'un style baroque métissé d'influences indiennes» (II). Potosi est «l'exemple par excellence d'une grande mine d'argent des temps modernes [...]. Toute la chaîne de production est conservée, de la mine à l'Hôtel des monnaies [...]. Le contexte social est également très présent [...]» (IV). «Potosi est [...] associée à un événement de portée universelle exceptionnelle : la mutation économique induite au XVIe siècle» (VI).

Repères historiques

  • Après la découverte entre 1542 et 1545 des plus importantes mines d'argent du Nouveau Monde, Potosi connaît une croissance subite. Le territoire actuel de la Bolivie, sous l'autorité de l'Espagne depuis 1538, est rattaché à la vice-royauté du Pérou (1543).
  • En 1572, le vice-roi Francisco de Toledo met un terme à l'exploitation désordonnée qui caractérise la première ruée vers les mines, par l'introduction de nouveaux procédés techniques et par la mise sur pied de la "mita" (système de corvée faisant appel aux Indiens). La ville et les mines prennent leur essor.
  • Vers 1580, les mines atteignent leur plus haut rendement. L'infrastructure industrielle comprend alors la quasi-totalité des 22 digues qui seront construites et une centaine de concasseurs. C'est le début de l'apogée de Potosi qui se poursuivra au XVIIe siècle. En Amérique du Sud, sa prospérité s'étend en particulier aux villes portuaires de Buenos Aires et de Lima. Dans l'économie de l'Europe, les mines de Potosi ont une importance cruciale.
Lic. Williams Cervantes
Alcalde
Alcaldía de Potosí
Plaza 10 de Noviembre, N° 1923 Casilla N° 95
Potosí, Bolivia
Tel:
+00591.2 6223143/140
Fax:
00591.2 6226200
Email:
hgmpotosi@yahoo.com
Arq. Erland Ovando Leiton
Jefe del Departamento Patrimonio Histórico
Patrimonio Histórico Ayuntamiento de Potosí
Plaza 10 de Noviembre s/n
Potosí, Bolivia
Tel:
+591.62 27408
Fax:
+591.62 22721
Email: