Tel-Aviv, Israël

Informations générales

Secrétariat régional

Aucun

La ville blanche de Tel Aviv - le mouvement moderne

Année d'inscription

2003

Lieu et site

Tel-Aviv fut fondée en 1909 et s’est développée comme une ville métropolitaine sous le mandat britannique en Palestine. La ville blanche fut construite à partir du début des années 1930 et jusqu’aux années 1950, selon le plan d’urbanisme de sir Patrick Geddes, reflétant les principes de l’urbanisme organique moderne. Les bâtiments furent conçus par des architectes qui avaient immigré après avoir été formés dans divers pays d’Europe et y avoir exercé leur profession. Dans ce lieu et ce nouveau contexte culturel, ils réalisèrent un ensemble exceptionnel d’architecture du mouvement moderne.

Morphologie urbaine

Intégrité

L’esprit du plan directeur de Geddes est bien préservé dans les grandes lignes de la conception de la ville (morphologie, division en parcelles, hiérarchie et profil des rues, proportions des espaces ouverts et fermés, espaces verts). L’infrastructure urbaine est intacte, à l’exception de la place Dizengoff, où le trafic et la circulation piétonne ont été modifiés, bien que des efforts soient faits pour rétablir le plan d’origine. Des changements progressifs pourraient porter atteinte à l’intégrité de l’ensemble urbain dans le futur. Il y a quelques changements visibles dans la zone tampon à cause de nouvelles constructions et du développement commercial dans les années 1960-1990, notamment quelques immeubles de bureaux et d’habitation qui sont hors d’échelle. La Ville blanche est encerclée d’immeubles de grande hauteur qui, à l’évidence, ont changé le rapport qu’elle entretenait autrefois avec son environnement. Tout autre projet de construction pourrait avoir un impact sur son intégrité visuelle.

Authenticité

L’authenticité de la conception architecturale est relativement bien préservée, comme le montre la perception visuelle homogène du tissu urbain, l’intégrité du style, la typologie, le caractère des rues, les rapports entre espaces verts et éléments urbains, notamment les fontaines, les pergolas et les jardins. Les détails des entrées d’immeubles, les cages d’escaliers, les rampes d’escaliers, les boîtes à lettres en bois, les portes des immeubles et celles des appartements, les cadres de fenêtres n’ont dans l’ensemble pas changé, bien qu’il y ait eu quelques pertes, comme dans la plupart des villes historiques.

La ligne de certains bâtiments a été modifiée par des extensions en toiture, même sur des bâtiments classés. Si ces « ajouts » pourraient dans une certaine limite être perçus comme une continuation de la tradition, pour conserver à Tel Aviv son caractère vivant et dynamique il faudra veiller à ce que la quantité de bâtiments modifiés ne devienne pas telle qu’elle modifie le profil urbain, l’échelle ou les paramètres d’origine du site.

Critères d’inscription

Critère (ii) : La Ville blanche de Tel Aviv est la synthèse d’une valeur exceptionnelle des diverses tendances du Mouvement moderne en matière d’architecture et d’urbanisme au début du XXe siècle. Ces influences ont été adaptées aux conditions culturelles et climatiques du lieu, de même qu’intégrées aux traditions locales.

Critère (iv) : La Ville blanche de Tel-Aviv est un exemple remarquable d’urbanisme et d’architecture des villes nouvelles du début du XXe siècle, adapté aux exigences d’un contexte culturel et géographique particulier.

Repères historiques

La ville de Tel Aviv a été fondée en 1909, au nord du port fortifié de Jaffa, sur les collines qui bordent la côte orientale de la Méditerranée. Sous le mandat britannique en Palestine (1917-1948), elle est devenue un centre urbain florissant, le plus grand centre économique et urbain d’Israël.

Le bien en série se compose de trois zones distinctes : la Ville blanche au centre de la métropole ; Lev Hair et l’avenue Rothschild ; le quartier Bialik. Le tout est entouré d’une zone tampon commune.

La Ville blanche de Tel Aviv peut être considérée comme un exemple exceptionnel et de grande ampleur des conceptions nouvelles de l’urbanisme dans la première partie du XXe siècle. L’architecture est une synthèse des principales tendances du Mouvement moderne, tel qu’il s’est développé en Europe. La Ville blanche est aussi un exemple exceptionnel d’application de ces tendances en tenant compte des traditions culturelles et des conditions climatiques locales.

La ville de Tel Aviv a été fondée en 1909 et s’est développée rapidement sous le mandat britannique en Palestine. La Ville blanche, qui en constitue la partie centrale, a été construite selon le plan d’urbanisme de Sir Patrick Geddes (1925-27), l’un des principaux théoriciens du début de la période moderne. Tel Aviv est sa seule réalisation urbaine à grande échelle ; il ne s’agit pas d’une « cité-jardin », mais d’une entité urbaine de besoins physiques, économiques, sociaux et humains, fondée sur une démarche environnementale. Il est à l’origine de notions nouvelles telles que la conurbation et l’environnement, et a fait figure de pionnier par sa vision de la ville comme étant un organisme qui change constamment dans le temps et l’espace, comme un paysage urbain et rural homogène qui évolue. Ses principes scientifiques d’urbanisme basés sur une nouvelle vision du « site » et de la « région », ont influencé l’urbanisme du XXe siècle dans le monde entier. Ces notions transparaissent dans son plan directeur de Tel Aviv.

Les bâtiments ont été conçus par de nombreux architectes qui s’étaient formés et avaient travaillé dans divers pays d’Europe. Leur travail à Tel Aviv illustre la pluralité des tendances créatrices du modernisme, mais en tenant compte de la qualité locale, culturelle du site. Aucune réalisation architecturale d’Europe ou d’Afrique du Nord ne réalise une telle synthèse du modernisme ni n’atteint la même échelle. Les bâtiments de Tel Aviv sont enrichis par les traditions locales ; l’architecture a été adaptée aux conditions climatiques spécifiques du lieu, conférant un caractère particulier aux édifices et à l’ensemble.

Photos

Contact

Mr. Ron Huldai

Mayor
City Hall of Tel Aviv-Yafo

69 Ibn Gvirol Street
Tel Aviv, Israel
64162

+972.3 521.8218
huldai@tel-aviv.gov.il

Mr. Doron Sapir

First Deputy Mayor
Tel-Aviv-Jaffa Municipality

69 Ibn Gvirol St.
Tel Aviv, Yafo, Israel
64162

+972-3 5218271
sapir_d@mail.tel-aviv.gov.il

Mr. Jeremie Hoffmann

Conservation Department Manager
Conservation Departement City Planning Division

5 Filon st.
Tel-Aviv-Yafo, Israel
6451805

03-7247267/03-7247268
hofman_y@mail.tel-aviv.gov.il