Dakar, Senegal

General Information

Regional secretariat

None

Island of Gorée

Registration Year

1978

Historical reference

Comptoir de traite des esclaves.

Location and site

Sur la côte sénégalaise, l’île de Gorée est située face à Dakar et au milieu de sa rade. Son port aux très bonnes conditions de mouillage est associé à un site défensif. L’île a été sur la route des Indes.

Urban morphology

L’île mesure 900 m du nord au sud et toute son étendue est aménagée. Quadrillée en son centre par des rues qui se croisent à angle droit, le tracé s’adapte au découpage de la partie plus étroite de l’île. Rues de sable borées de végétation tropicale, presque toutes elles mènent à la mer: rues des Dongeons, des Batteries, des Gourmettes.

Forts et batteries (Tourelles ruinées du Castel, Batterie nord, Fort d’Estée, Fort St-François ruiné), bâtiments officiels et religieux (églises, mosquée, palais, hôpital) occupent des lieux choisis. Toutefois, ce sont les maisons aux toits de tuiles, aux ocres jaunis et aux balcons peints qui composent le paysage de l’île. Remontant au XVIIIe siècle, elles sont construites à deux niveaux dont le premier (sous-sol ou rez-de-chaussée), sombre et réduit, fut le lieu des esclaves. Le second, résidence des maîtres, est entouré de galeries à arcades, de fenêtres à balcons et de colonnades néo-classiques. À ces architectures chargées de symboles s’ajoute une Maison des Esclaves, musée dont la porte étroite s’ouvre sur la mer.

Registration criteria

«Gorée est associée à l’histoire de la traite négrière […] et constitue un tragique mémento de ce crime non seulement pour les Africains, mais pour l’humanité toute entière. Le Sénégal moderne entend toutefois que l’île devienne un sanctuaire de la réconciliation des hommes par le dialogue, la confrontation des idées généreuses et le pardon et ce programme perspectif n’est pas moins digne d’attention de la part du Comité du Patrimoine mondial» (VI).

Historical reference

  • À l’époque des grandes découvertes, la traite des esclaves déjà pratiquée au Moyen Âge à l’échelle du Sahara et de la Méditerranée prend une importance accrue dans le cadre des économies coloniales. C’est l’instauration d’un trafic triangulaire entre l’Europe, l’Afrique et le nouveau monde. Gorée est le plus grand comptoir de traite d’esclaves de la côte africaine.
  • En 1444, l’île de Gorée est prise par les Portugais qui s’y maintiennent jusqu’en 1595. Dès le XVe siècle, des comptoirs sont établis sur la côte. En 1530, le Royaume possède sa première plantation de canne à sucre au Brésil; et les nouveaux colons font venir des Noirs des comptoirs africains.
  • L’île de Gorée est ravie aux Portugais par les Hollandais, puis elle est prise et reprise alternativement par Français et Anglais. D’une manière générale, les coloniaux, uniquement préoccupés par la traite des esclaves, sont restés sur la côte.
  • Au Congrès de Vienne en 1815, la traite des esclaves est officiellement abolie. Selon une estimation modeste, 11 millions de Noirs auraient quitté la côte africaine entre 1451 et 1870.

Contact

M. Souad Abderrahim

Maire de Dakar
Hôtel de ville de Dakar

+221 33 822 1038
lemaire@villededakar.org

Mme Ndeye Mah Sy

Chef du service des relations exterieures
Hôtel de ville de Dakar

+221 849.0824, GSM: 539.3244
ndeyemah@yahoo.fr

M. Bira kane Ndiaye

Directeur de Cabinet
Ville de Dakar

33 849 09 12
cabtoure@yahoo.fr

Ing. Serigne Leye Thioune

Directeur-Ingénieur polytechnicien Expert en gestion urbaine
Direction de l'aménagement urbain

822.9326
serignethioune@hotmail.com