Provins
France

Maire de Cuenca, Équateur (Juillet 2018)

Marcelo Cabrera

Marcelo Cabrera

Ingénieur civil avec une Maîtrise en Sciences de l’Université de Londres, un diplôme post-universitaire de Recherche en eaux souterraines de l’Université hébraïque de Jérusalem, Israël, et 20 ans d’expérience en tant qu’homme politique. Depuis mai 2014, il est Maire de Cuenca pour son second mandat. Son premier mandat en tant que Maire fut entre 2005 à 2009, alors qu’il fut également président du Conseil consultatif andin des autorités municipales (CCAAM) et président de l’Organisation des villes du patrimoine mondial (OVPM). Il fut préfet provincial de Azuay pendant deux périodes, de 1996 à 2000 et de 2000 à 2004. Auparavant, il fut président de l’Ordre des ingénieurs civils de l’Azuay et de l’Équateur, Doyen et Vice-doyen de la Faculté de génie de l’Université de Cuenca et il fut également professeur d’université. Dans la période actuelle, à titre de Maire, il représente la ville en tant que membre du Bureau exécutif et du Conseil mondial du réseau mondial des Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) et en tant que président du sous-réseau andin du Centre latino-américain de développement stratégique de la ville (CIDEU). Au cours de l’administration actuelle, il a permis à la ville de Cuenca d’accueillir l’une des conférences thématiques pré-Habitat III. Il est actuellement Vice-Président du Forum des Villes Intermédiaires de CGLU.


1. Quelles ont été les retombées de la nomination de votre ville sur la Liste du Patrimoine mondial?

L’inscription sur la Liste du patrimoine mondial a permis à la ville de Cuenca d’être reconnue internationalement pour sa valeur patrimoniale et pour d’autres caractéristiques qui en font une ville touristique attrayante, ce qui génère un changement dans les dynamiques du Centre historique de Cuenca. Au fil du temps, certaines utilisations visant à fournir des services aux touristes ont augmenté, ce qui nous oblige à réfléchir sur la gestion et la planification du centre historique. C’est pourquoi nous travaillons à poser des actions qui visent un développement durable et soutenu pour le centre historique.

2. À votre avis, quel est le rôle d’un Maire lorsqu’une ville ou un bien dans une ville se retrouve inscrit sur la Liste du patrimoine mondial l’UNESCO?

Établir des politiques publiques et mener toutes les actions nécessaires pour sauvegarder le patrimoine culturel. En outre, gérer les ressources pour les plans, programmes et projets de conservation du patrimoine matériel et immatériel, dans le but de préserver la valeur universelle exceptionnelle de la déclaration; et établir des liens avec d’autres villes inscrites sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO pour l’échange d’expériences en matière d’administration et de gestion des villes.

3. Concrètement, quelles ont été vos actions à l’égard de la protection et de la mise en valeur de votre patrimoine?

Le Gouvernement décentralisé autonome municipal (GAD) du Canton de Cuenca, à travers sa Direction des Zones historiques et patrimoniales, chargé d’élaborer et d’exécuter les politiques, plans et projets pour la conservation des zones historiques et patrimoniales du Canton, a réalisé plusieurs projets dont les suivants :

  • Un Plan spécial du Centre historique de Cuenca, où sont incluses des politiques et stratégies de gestion et de préservation du patrimoine.
  • Un Plan d’évaluation du patrimoine culturel urbain et rural du canton de Cuenca, pour la mise à jour de l’inventaire et la conservation du patrimoine.
  • La récupération de bâtiments ayant une valeur patrimoniale et des biens du GAD de Cuenca, destinés à différents usages tels que la santé, l’éducation et la culture.
  • La coordination avec d’autres agences municipales et la participation citoyenne permettent de développer des projets pilotes, dans le but d’améliorer l’image urbaine du centre historique.

4. Tenez-vous des événements particuliers mettant en valeur le patrimoine de votre ville?

Le GAD municipal organise plusieurs événements qui mettent en valeur le patrimoine de la ville, y compris : Commémoration de la déclaration de Cuenca comme site du patrimoine mondial, « Réunion nationale et internationale des villes du patrimoine » comme un espace de discussion sur la gestion et la planification du patrimoine, « Gardiens du patrimoine » pour enseigner et éduquer les enfants sur l’importance du patrimoine de la ville, et la publication d’ouvrages, par le département de recherche de la Direction des Zones historiques et patrimoniales, sur les quartiers traditionnels, les bâtiments récupérés et les espaces publics.

Au sein de l’institution, des ateliers pratiques sur les techniques de construction traditionnelles sont également organisés, des foires artisanales sont prévues aux dates de fondation et d’indépendance, et il y a une collaboration pour la planification des célébrations patrimoniales dans l’espace public, notamment pour : Pase del Niño, Corpus Christi et le Jour des Innocents.

5. À vos yeux, dites-nous ce qui fait de Cuenca un endroit si spécial…

Cuenca, une ville qui raconte son histoire à travers l’architecture et le développement urbain, avec des étapes de croissance qui sont visibles dans l’édification des bâtiments, les matériaux et les systèmes de construction.

Sa topographie nous permet d’apprécier le paysage depuis et vers la ville, entourée de montagnes. Les rues, les places et les parcs sont devenus des lieux de séjour et de rencontre des habitants et des visiteurs. Le Barranco, ses quatre rivières et le Parc National El Cajas font de Cuenca une ville unique en raison de sa relation entre la ville et la nature.

6. Une étude récemment menée par l’Université de Cuenca a montré qu’il y a eu une augmentation de 28,5 pour cent de fréquentation touristique dans la ville entre 2016 et 2017. Quels sont les impacts du tourisme dans votre ville?

L’augmentation du tourisme a favorisé la renommée de la ville à l’échelle nationale et internationale à travers des prix et des reconnaissances, la reprise économique, l’augmentation de l’offre de services gastronomiques, hospitaliers, culturels et de mobilité. Cependant, la demande touristique a déplacé les usages traditionnels et résidentiels du centre historique et a augmenté le coût des terrains dans les zones d’intérêt touristique, ce qui les rend inaccessibles à la population locale.

Programmes du Secrétariat général

Programmes des Secrétariats régionaux

Programmes des Villes