• Année d'inscription

    1986

  • Secteur protégé

    Vieille ville de Sana'a

  • Fonction historique

    Religieuse et commerciale.

  • Statut administratif

    Capitale nationale.

Situation et site

Sanaa est située dans une cuvette fertile à 2,300 mètres d'altitude sur un axe majeur de communication à travers les montagnes du Yémen. Plus largement, elle fait partie de la Corne de l'Afrique. Elle est à la pointe sud-est de la péninsule arabique, lieu de rencontre de la mer Rouge et de l'océan Indien en même temps qu'au coeur de la patrie ancestrale des Arabes.

Morphologie urbaine

Le réseau des rues de Sanaa se fonde sur un principe hiérarchique d'espace qui va du public au privé et dont toutes les nuances s'inscrivent dans le tracé urbain, de la porte de la ville à celle de la maison, de l'artère à l'impasse en passant par le souk. Des jardins, nombreux, sont intégrés à l'organisation spatiale.

Les murs de la ville délimitent un espace sacré en même temps qu'un espace protégé. Pierre, brique, plâtre, albâtre, vitraux: autant de jeux de couleurs, autant de textures, de jeux d'ouvertures, pour arriver à l'harmonie. Des maisons-tours, des façades animées, modelées, blanc sur ocre: entre minarets et coupoles!

Critères d'inscription

Sanaa constitue «à l'intérieur de ses murailles partiellement conservées, l'exemple éminent d'un ensemble architectural homogène dont la conception [...] traduit une organisation de l'espace caractéristique des premiers siècles de l'islam ...» (IV). «Les maisons de Sanaa, devenues vulnérables sous l'effet des mutations sociales récentes, sont les témoins [...] d'un habitat humain traditionnel et original» (V). «Sanaa est [...] associée à l'histoire de la diffuson de l'islam aux premiers temps de l'Hégire» (VI).

Repères historiques

  • La citadelle de Sanaa, al-Qasr, fut élevée sur un ancien site sabéen. Le palais de Gumdan, nouvelle résidence royale, est construit au IIIe siècle à l'extérieur et à l'ouest de la citadelle. L'orientation de la croissance urbaine, déterminée par l'apparition de bâtiments officiels, s'engage d'est en ouest et conservera cette tendance.
  • Entre 525 et 575, les Éthiopiens, venus sous prétexte de défendre les chrétiens, soumettent Sanaa et les hautes terres du Yémen. Ils sont chassés par les Perses.
  • Dès 628, l'islam pénètre le sud de la péninsule arabique. Sanaa est l'un de ses principaux centres de diffusion entre la Libye et l'Iraq. La Grande Mosquée de Sanaa est construite à l'ouest du Gumdan en 630.
  • Sous la tutelle des Abbassides de Bagdad (VIIIe et IXe s.), un palais est construit au nord de Sanaa.
  • En 898 est fondé l'imamat Zaïdite dont le rôle sera majeur dans l'histoire du Yémen.
  • Sous les Ayyubides (XIIe-XIIIe s.), un palais s'élève à l'ouest de la Grande Mosquée.
  • Pendant la première période de domination ottomane, une mosquée (1597) est construite à l'ouest de la ville et des résidences au nord.
Mr. Naji Saleh Thawaba
President
General Organization for the Preservation of Historic Cities in Yemen
Republic of Yemen P.O. Box 960
Sana'a, Yemen Republic
Tel:
+967.1 27.34.74
Fax:
+967.1 27.41. 79
Email:
gophcy@yemen.net.ye