• Secteur protégé

    Quartier historique de Soroca (procédure d’inscription en cour)

  • Fonction historique

    Commerciale et défense

  • Statut administratif

    Capitale du district de Soroca

Situation et site

Soroca est une ville historique située dans la partie nord-est de la République de Moldavie, sur la frontière avec l’Ukraine et à 160 km de la capitale du pays. Elle se trouve sur la rive occidentale de la rivière Nistru (Dniester) au niveau d’un méandre qui forme des rives abruptes qui étaient autrefois parfaites pour la défense.

Morphologie urbaine

Soroca est reconnue pour son histoire médiévale et sa forteresse du quinzième siècle, qui est une des quatre fortifications frontalières de Moldavie encore préservées (les trois autres sont Tighina, Hotin et Cetatea Alba). Le quartier Historique de la ville est situé sur la rive du Nistru et forme un site de 121,7 hectares contenant 58 monuments historiques inscrits. Il est composé d’une partie ancienne de petites rues étroites et irrégulières et d’une partie moderne de rues quadrillées construites sous le régime tsariste au XIXe siècle. Proche de la partie ancienne de Soroca, se trouve l’ancien village de Bujerauca construit majoritairement de maisons traditionnelles moldaves. La ville moderne localisée au sud de la forteresse a principalement des bâtiments d’un ou deux étages de style néo-classique, éclectique ou néo-roman et un ensemble d’églises et d’installations à fonction administratives ou éducatives.   

Le quartier historique a subi des destructions pendant la Seconde Guerre mondiale et a souffert des reconstructions d’après-guerre, où  de nombreuses maisons ont été remplacées par des immeubles résidentiels de plusieurs étages. Ces constructions ont causé des dommages sérieux au tissu historique urbain et au paysage existant, faisant qu’un grand nombre de vieux bâtiments restèrent isolés et sans accès aux grandes infrastructures routières.

Repères historiques

Événements majeurs qui ont façonné l’histoire de la ville

  • La plus ancienne trace d’occupation humaine dans la région remonte au Paléolithique (sec. XI-XII AEC)
  • La première mention écrite date du 12 juillet 1499 par Coste, châtelain de Soroca. Grâce à sa localisation géographique stratégique sur le gué de la rivière Nistru, la ville a joué un rôle important pour la Principauté de Moldavie pendant la période médiévale. Pendant des siècles, la ville fut le centre administratif, commercial, agricole et militaire du district de Soroca.
  • La forteresse en pierres fut construite au début du 16e siècle par des architectes transylvaniens pendant le règne de Petru Rares afin de remplacer une plus ancienne faite en bois. La construction a une forme arrondie parfaite avec cinq tours disposées à égale distance les unes des autres. En temps normal, seulement des soldats habitaient le château, mais en temps d’invasions, il offrait un refuge aux habitants locaux. La ville se développa librement autour de la forteresse et le long de la « vielle route » - une route commerciale qui reliait la forteresse à la ville de Suceava, qui était à cette époque la capitale du pays. La zone d’expansion de la ville fut limitée par la rivière Nistru à l’Est, par le ruisseau Racovat au Nord et par les hautes collines boisées à l’Ouest.      
  • En 1812, la ville de Soroca tomba sous le régime de l’Empire russe et vient s’ajouter à la population indigène composée de Moldaves/Roumains, beaucoup d’Ukrainiens, de Russes et de Juifs qui s’installèrent dans la ville. Au milieu du 19e siècle, au moment où le premier plan d’urbanisme fut développé, la ville commença à s’étendre vers le Sud. Le quadrillage des rues de la partie médiévale au Nord fut peu affecté, mais l’ancienne zone autour de la forteresse fut totalement remplacée par des quartiers de forme rectangulaires.      
  • Pendant l’entre-deux-guerres (1918-1940), la ville faisait partie de la Roumanie. Pendant ces années, plusieurs bâtiments de style néo-classique et néo-roumain furent construits et on entreprit la restauration de certains espaces publics.
  • Sous le régime soviétique (1944-1991), une grande partie des anciens bâtiments furent démolis et remplacés par des immeubles résidentiels standardisés. La construction de certaines infrastructures causa de graves dommages au parc de logements existant en le privant d’accès aux routes.
  • En 1991, à la suite de la signature de la Déclaration d’indépendance, la République de Moldavie fut créée. Comme beaucoup d’autres villes dans le pays, Soroca a subi une grave crise économique et sociale qui a eu un impact négatif sur l’environnement urbain. Un grand nombre de vieilles maisons ont été démolies et d’autres ont subi des interventions obsolètes. Le nouveau parc de logements est de faible qualité architecturale et ne correspond pas à l’origine particulière du lieu. C’est pendant cette période que le célèbre "Roma Hill" fut construit, c’est un quartier avec de très grandes villas orientales habitées par la minorité rom.    

Mr Victor Său

Maire de Soroca

Mr. Victor Sau
Mayor of Soroca
City Hall of Soroca
Str. Stefan cel Mare, 5
MD 3006 Soroca, Republic of Moldova
Tel:
(+373) 230 22800
Fax:

Email:
msoroca@mtc-sr.md
Mr. Vladimir Caldare
Public relation specialist
City Hall of Soroca
Str. Stefan cel Mare, 5
MD 3006 Soroca, Republic of Moldova
Tel:
(+373) 68 327770 / (+373) 230 22341
Fax:

Email:
msoroca@mtc-sr.md
Mr. Grigore Gutu
Chief Architect of Soroca
City Hall of Soroca
Str. Stefan cel Mare, 5
MD 3006 Soroca, Republic of Moldova
Tel:
(+373) 69 156152 / (+373) 230 23236
Fax:

Email:
ggutu@mail.ru
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19