• Année d'inscription

    1995

  • Secteur protégé

    Temple d'Haeinsa Janggyeong Panjeon, les dépôts des tablettes du Tripitaka Koreana

  • Fonction historique

    Religieuse

  • Statut administratif

    District de la province du Gyeongsang du Sud

  • Secrétariat régional
    Asie-Pacifique

Situation et site

Le temple d'Haeinsa, sur le mont Gaya, abrite le Tripitaka Koreana , collection la plus complète de textes du canon bouddhiste, gravés sur 80 000 tablettes de bois entre 1237 et 1248. Destinés à recevoir ces tablettes – documents vénérés autant qu'œuvre d'art exceptionnelle –, les bâtiments du Janggyeong Panjeon datent du XVe siècle et sont les plus anciens dépôts du Tripitaka . Ils démontrent une maîtrise stupéfiante dans la conception et la mise en œuvre des techniques de conservation de ces tablettes de bois.

Morphologie urbaine

Le temple de Haeinsa est la propriété de l’ordre bouddhique coréen Jogye. Les Daejanggyeongpan (les tablettes duTripitaka Koreana) et le Janggyeong Panjeon (les dépôts) ont été désignés comme « trésors nationaux » dans le cadre de la Loi sur la protection du patrimoine culturel. Tout le secteur du temple de Haeinsa a été désigné comme « site historique » ; et une zone de 2.095 ha autour du complexe du temple, zone  comprenant le mont Gaya, a été désignée comme « site paysager » dans le cadre de la même loi. Toute la zone du mont Gaya, autour du temple, est désignée comme « parc national » et protégée comme tel par la Loi sur les parcs naturels ; elle devient ainsi une zone-tampon destinée à protéger le patrimoine culturel. D’autre part, le temple de Haeinsa est classé comme « temple bouddhique ayant une importance historique » dans le cadre de la Loi sur la préservation des temples bouddhiques traditionnels. Ces désignations limitent fortement les possibilités de modifier le bien culturel et la zone-tampon.

Au niveau national, il incombe à l’Administration du patrimoine culturel de mettre en place et d’appliquer des politiques destinées à protéger le complexe du temple et la zone-tampon, et d’affecter des ressources financières à la conservation du Janggyeong Panjeon et des tablettes de bois. La province de Gyeongsangnam contribue elle aussi, par le versement de fonds supplémentaires, à la conservation du temple et de ses tablettes. Le district de Hapcheon est responsable de certaines activités de conservation et de gestion particulières. Le temple de Haeinsa s’occupe de la gestion quotidienne et donne des informations sur les tablettes sur son site Web. Le bien culturel fait l’objet d’examens quotidiens, ainsi que d’examens approfondis effectués par des spécialistes à tous les trois ou quatre ans.

Critères d'inscription

Critère (iv) : Les dépôts du temple de Haeinsa sont exceptionnels parce qu’ils figurent parmi les plus anciennes constructions de ce type et qu’ils ont mis en œuvre au XV siècle des solutions remarquablement efficaces pour entreposer et conserver en bon état les 80.000 tablettes de bois utilisées pour imprimer les textes sacrés du bouddhisme (Tripitaka Koreana).

Critère (vi) : Le Janggyeong Panjeon et sa collection exceptionnelle de tablettes de bois du XIII siècle portant leTripitaka Koreana, objets remarquables par leur qualité artistique et par une excellente utilisation des techniques de la gravure, occupent une place à part dans l’histoire du bouddhisme parce que le Tripitaka Koreana est l’ensemble le plus complet et le plus exact de textes relatifs à la doctrine bouddhique dans le monde.

Repères historiques

Le Janggyeong Panjeon du temple de Haeinsa, sur les pentes du mont Gaya, abrite le Tripitaka Koreana, qui est  la collection la plus complète de lois, traités et autres textes bouddhiques qui nous soit parvenue. Ces textes ont été gravés entre 1237 et 1248 sur environ 80.000 tablettes de bois pour demander au Bouddha de défendre la Corée contre les invasions mongoles. Les spécialistes du bouddhisme dans le monde entier reconnaissent l’exactitude exceptionnelle et la qualité supérieure de ces textes. La valeur des tablettes vient aussi de la délicatesse avec laquelle les caractères chinois ont été gravés ;  la calligraphie est si régulière qu’on peut penser que tout  a été écrit par la même main.

Le Janggyeong Panjeon, où les tablettes sont déposées, comprend deux bâtiments longs et deux bâtiments plus petits, le tout formant un rectangle autour d’une cour. Éléments les plus importants du complexe du temple de Haeinsa, ces bâtiments sont situés plus haut que le pavillon qui abrite le principal bouddha du complexe. Construits au XV siècle dans le style traditionnel du début de la période Joseon, leur conception se caractérise par la simplicité des détails, l’harmonie du plan et des proportions, l’équilibre et  le rythme.

Les quatre bâtiments sont considérés comme exceptionnels parce qu’ils figurent parmi les plus anciennes constructions destinées à cet usage particulier et qu’ils mettent en œuvre des solutions remarquablement efficaces pour prévenir la détérioration des tablettes de bois tout en permettant de les entreposer et d’y accéder facilement. Ils ont été spécialement conçus pour assurer une aération naturelle et moduler la température et le degré d’humidité en fonction des conditions climatiques. Ils ont ainsi protégé les tablettes contre les rongeurs et les insectes pendant quelque cinq siècles.

Le complexe du temple de Haeinsa est un lieu de pèlerinage célèbre qui attire non seulement les bouddhistes coréens, mais les bouddhistes et les chercheurs du monde entier.

Mr. Ha Chang-hwan

Maire de Hapcheon

Mr. JunHee Moon
Mayor
Hapcheon County
119 Dongseo-ro, Hapcheon-eop, Hapcheon-gun
Hapcheon, Gyeongsangnam-do, Republic of Korea
678-800
Tel:

Fax:

Email:
Mr. GwangUn Seo
Staff of Cultural Heritage Team
Hapcheon county
119 Dongseo-ro, Hapcheon-eop, Hapcheon-gun
Hapcheon, Gyeongsangnam-do, Republic of Korea
678-800
Tel:
82-55-930-3177
Fax:

Email:
seo7461@korea.kr