• Année d'inscription

    1982

  • Secteur protégé

    Ville sainte d'Anuradhapura

  • Fonction historique

    Politique et religieuse

  • Statut administratif

    Ancienne capitale du Ceylan

  • Secrétariat régional
    Asie-Pacifique

Situation et site

Cette ville sacrée s'est établie autour d'une bouture de l'« arbre de l'éveil », le figuier de Bouddha, dont la bouture fut apportée au IIIe siècle av. J.-C. par Sanghamitta, fondatrice d'un ordre bouddhiste féminin. Anuradhapura, capitale politique et religieuse de Ceylan pendant 1 300 ans, a été abandonnée en 993 à la suite d'invasions. Longtemps ensevelie sous une jungle épaisse, la ville, avec ses palais, ses monastères et autres monuments, est de nouveau accessible dans son site admirable.

Critères d'inscription

Critères (ii), (iii) et (vi)

Repères historiques

Anuradhapura est un témoignage unique et spécifique de la civilisation cingalaise. La ville a été soumise en de nombreuses occasions à des assauts d’envahisseurs provenant du sud de l’Inde – Tamouls, Pandyas, Cholas, etc. Elle représente un manifeste permanent de la culture du Sri Lanka, qui est demeurée insensible aux influences extérieures. La ville sacrée exerce une influence considérable sur le développement de l’architecture durant plusieurs siècles. Ceci inclus des monuments remarquables, tout particulièrement le Dagabas, de taille colossale, qui repose sur des fondations circulaires et est entouré de colonnes monolithiques, caractéristiques des stupas cingalaises.

La ville est un des principaux lieux sacrés du Bouddhisme. La bouture provenant du figuier de Bouddha, apporté durant le 3e siècle avant J.-C., s’est développée et, aujourd’hui, l’arbre Bodhi s’étend jusqu’au centre du site d’un sanctuaire près du Palais Brazen. De plus, les reliques de Siddharta ont façonné la topographie religieuse d’Anuradhapura, là où le Dagaba Thuparama a été construit par le roi Tissa durant le 3e siècle avant J.-C. afin d’héberger la clavicule de Bouddha, une importante relique religieuse présentée par Ashoka.

Fondée pendant le 4e siècle avant J.-C., Anuradhapura est vite devenue sur l’île tant la capitale de Ceylon que la ville sacrée du Bouddhisme. Les Chroniques de Mahanam, un récit écrit 1000 ans plus tard, affirme qu’elle a été fondée en 380 avant J.-C. par le Prince Pandukabhaya.  

Anuradhapura a été pillée et prise par les rois Pandyas pendant le 9e siècle, puis rendue en échange du paiement d’une rançon.

La majorité des monuments ont été restaurés, mais la ville ne s’en est jamais remise après sa destruction en 993 par le roi Chola Rajaraja I. Ayant perdu son statut de capitale, elle a été désertée au profit de Polonnaruwa.

Mr. Ajantha Dias Gunawardhana Maninnalage
Municipal Commissioner
Municipal Council of Anuradhapura
Maithreepala Senanayake Mawatha
Anuradhapura, Sri Lanka
Tel:
(94) 7180-03969
Fax:

Email:
majanthadias@gmail.com