Zabid, Yemen

Informations générales

Secrétariat régional

Aucun

Ville historique de Zabid

Année d'inscription

1993

Fonction historique

Universitaire (islamique) politique et commerciale.

Lieu et site

Zabid est située dans la plaine étroite et torride de la Tihama qui longe la mer Rouge. à 25 km de la côte, et plus près des hauts plateaux, elle est à proximité de la route qui relie le port de Hodeïda à la ville de Taïz en altitude. Plus largement, elle fut au cours de l’histoire sur la voie terrestre (Aden-La Mecque) qui reliait l’Inde à la Mecque.

Morphologie urbaine

L’oval, délimité par des fortifications, enserre un réseau de rues et de ruelles qui s’organisent encore aujourd’hui selon un plan très ancien (135 ha). à même ce réseau, des voies plus larges, quasi circulaires, semblent reproduire le tracé de remparts antérieurs. La Citadelle, la Grande Mosquée et la mosquée d’Asaïr constituent les principaux pôles de ce paysage urbain.

La brique cuite recouverte de stuc blanchi est le matériau principal de cet ensemble architectural homogène. Elle se fait le support magnifique de dessins géométriques et de bandes calligraphiées, notamment dans les nombreux bâtiments religieux (86 mosquées et madrasas). La maison-cour est l’unité de base originale d’une architecture domestique qui inclut en outre des demeures de terre crue avec toitures de chaume. Ce style architectural, qui apparaît dans sa forme accomplie à Zabid, est caractéristique de la Tihama.

Critères d’inscription

C (ii) (iv) (vi)

Repères historiques

  • La ville de Zabid existe déjà au VIIe siècle lorsque, du vivant même du Prophète, le pouvoir musulman s’installe dans la Tihama.
  • Ibn Ziyad, fondateur de la dynastie des Ziyadites (818-1018), en fait une capitale. Il élève des fortifications et construit un système de canaux. Ses descendants fondent la Grande Mosquée et agrandissent la mosquée d’Asaïr, plus ancienne. Détruite et reconstruite à deux reprises, la ville subit de nouvelles destructions sous les Najahides (1021-1156) et les Mahdides (1159-1173). Les fortifications et le palais sont atteints; son espace se rétrécit.
  • Le règne des Rasulides (1228-1454) sur la Tihama et le sud du pays constitue la période la plus brillante du Yémen ancien et médiéval. Zabid est à nouveau un centre politique et culturel. Son université rayonne pendant des siècles sur le monde musulman et l’océan Indien. Comme les Ayyubides avant eux (1173-1229), les Rasulides sont des bâtisseurs: mosquées, madrasas, fontaines, routes. Leurs innovations architecturales, telle la coupole, se perpétuent. De cette période, peu de témoins architecturaux ont été préservés: à Zabid, seule la madrasa Fatiniya.
  • Le déclin de Zabid, qui s’amorce sous les Tahirides (1454-1517), s’accentue lors de la première conquête ottomane (1545-1636).

Contact

Mr. Naji Saleh Thawaba

President
General Organization for the Preservation of Historic Cities in Yemen

Republic of Yemen P.O. Box 960
Zabid, Yemen Republic

+967.1 27.34.74
gophcy@yemen.net.ye