Dujiangyan, Chine

Informations générales

Secrétariat régional

Statut administratif

Ville de la province de Sichuan

Mont Qingcheng et système d’irrigation de Dujiangyan

Année d'inscription

2000

Fonction historique

Écologique, scientifique et religieux

Situation et site

Le système d’irrigation de Dujiangyan, situé dans la partie occidentale des plaines de Chengdu, à la jonction entre le bassin du Sichuan et le plateau du Qinghai-Tibet, représente un exploit en matière d’ingénierie écologique. La construction du système d’irrigation de Dujiangyan a commencé au IIIe siècle av. J.-C. Le système continue de réguler les eaux de la rivière Minjiang et de les distribuer sur les terres fertiles des plaines de Chengdu. Le Mont Qingcheng est le berceau du taoïsme qui est célébré par une série de temples anciens.

Morphologie urbaine

Construit vers 256 av. J.-C., modifié et agrandi sous les dynasties Tang, Song, Yuan et Ming, il met à profit les caractéristiques topographiques et hydrologiques naturelles de la région pour résoudre les difficultés posées par le détournement des voies d’eau à des fins d’irrigation ainsi que par l’évacuation du limon, la prévention des inondations et le contrôle des débits fluviaux à l’aide de barrages. Aujourd’hui, le système comprend deux parties : les déversoirs, situés à 726 mètres d’altitude – le point culminant de la plaine du Chengdu – et à un kilomètre de la ville de Dujiangyan, et la zone irriguée. Parmi les déversoirs, trois grands éléments contrôlent l’eau provenant de la haute vallée de la rivière Minjiang : l’endiguement de Yuzui, l’écluse de Feishayan et le canal de diversion de Baopingkou. Ajoutées à des ouvrages et des voies d’eau annexes, dont le barrage de Baizhang, le cours d’eau du temple d’Erwang et le barrage en V, ces structures assurent un approvisionnement régulier en eau aux plaines du Chengdu. Le système a engendré d’énormes bénéfices en termes de contrôle des crues, d’irrigation, de transport fluvial et de consommation d’eau. Entamé il y a plus de 2 250 ans, il irrigue maintenant 668 700 hectares de terres arables.

Critères d’inscription

Critère (ii) : Le système d’irrigation de Dujiangyan, commencé au IIe siècle avant notre ère, a représenté une étape majeure dans le développement de la gestion et de la technologie de l’eau, et il remplit toujours parfaitement ses fonctions.

Critère (iv) : Le système d’irrigation de Dujiangyan illustre de façon très nette les immenses progrès scientifiques et technologiques réalisés autrefois en Chine.

Critère (vi) : Les temples du mont Qingcheng sont étroitement associés à la fondation du taoïsme, une des religions qui a compté durant très longtemps parmi les plus influentes de l’Asie de l’Est.

Repères historiques

Le mont Qingcheng, qui domine les plaines du Chengdu au sud du système d’irrigation de Dujiangyan, est célèbre dans l’histoire de la Chine car c’est là, en 42 après J.-C., que le philosophe Zhang Ling fonda la doctrine du taoïsme chinois. La plupart des éléments essentiels de la culture taoïste s’incarnent dans les enseignements religieux qui émanèrent des temples construits sur la montagne durant les dynasties Jin et Tang. Le mont Qingcheng a retrouvé sa place de centre intellectuel et spirituel du taoïsme au XVIIe siècle. Les onze grands temples taoïstes de la montagne reflètent l’architecture traditionnelle de l’ouest du Sichuan. Parmi eux figurent les temples d’Erwang, de Fulong et de Changdao, ce dernier ayant été construit à l’endroit où prêchait Zhang Ling, ainsi que le palais de Jianfu (autrefois nommé temple de Zhangren).

Contact

Mr. Weikai He

Mayor
Dujiangyan Government

No. 231, Dujiangyan Avenue
Chengdu, China
611830

00862887112088
79132391@qq.com

Mr. Ming Yuan

Deputy Mayor
Dujiangyan Government

No. 231, Dujiangyan Avenue
Chengdu, China
611830

008613981951311
449632119@qq.com

Mr. Rong He

Director
Dujiangyan Municipal Bureau of Culture, Radio, TV, Press and Publication

No. 3, Shangshan West Road, Yijie District
Chengdu, China
611830

008615928988411
297279998@qq.com