Provins
France

Euro-Asie

Villes membres

Indonésie

Kazakhstan

Turquie

** Membre observateur

Secrétariat Régional de l’OVPM pour l’Euro-Asie

La résolution créant le Secrétariat régional Euro-Asie de l’OVPM a été adoptée à la session du Conseil d’administration de l’OVPM, le 7 avril 2003, dans la ville de Tolède (Espagne), sur la base de demandes écrites de quelques villes eurasiatiques. Safranbolu et Istanbul ont été les premières villes à appuyer l’initiative.

L’administration centrale du Secrétariat régional Euro-Asie se trouve à Kazan (Russie).

La première Conférence internationale des villes du patrimoine mondial d’Euro-Asie, qui a permis de jeter les bases d’une alliance de nombre de villes de cette région, a eu lieu à Kazan en juin 2004 et a réuni plus de 500 participants de 22 pays d’Eurasie.

De là, d’autres conférences de la section eurasiatique de l’OVPM se sont succédé, à Safranbolu, en Turquie (2005);

à Lijiang, en Chine (2006); à Surakarta, en Indonésie (octobre 2008); à Istanbul, en Turquie (octobre 2011); à Kazan (juillet 2012) et à Aktaou, République du Kazakhstan (août 2014).

En 2007, ayant remporté par concours l’organisation du IXe congrès mondial de l’OVPM, Kazan (Russie) est devenue la première ville eurasiatique hôte de cette activité mondiale, à laquelle a participé un nombre record de personnes, soit 1330, représentant 196 villes de 70 pays.

La conférence de 2008, en Indonésie, a réuni environ 450 participants de 37 pays. Pour la première fois, la conférence des villes eurasiatiques portait sur la préservation du patrimoine immatériel. Les participants ont discuté entre autres de l’apport possible de ce dernier au tourisme, à l’économie et au développement durable des villes.

Tous ont été impressionnés par le carnaval du patrimoine immatériel qui animait la rue principale de Surakarta. Des participants à la Conférence ont défilé en costume national, accompagnés d’artistes figurant les héros de la poésie épique indonésienne. Le cortège avait pour but de montrer le potentiel du patrimoine immatériel de Surakarta et d’autres villes. Il était présidé par le maire de Surakarta, M. Joko Widodo (président d’Indonésie depuis 2014), en personne. La musique, les vêtements et le théâtre traditionnels reflétaient à merveille la culture et les traditions indonésiennes.

La 5e Conférence internationale à Istanbul (Turquie), du 27 au 29 octobre 2011, était consacrée au patrimoine des générations à venir. Le thème, une première à l’échelle mondiale, posait la ville comme une richesse historique unique, sans égard à son ancienneté ou à la reconnaissance de ses sites culturels et historiques. La Conférence encourageait à prêter attention à la culture de même qu’à l’architecture contemporaines, et à les considérer comme le patrimoine de l’avenir. Les villes doivent lutter contre le « syndrome de l’uniformité » et tendre vers une image qui leur est propre et les distingue des autres.

La 6e Conférence internationale des villes du patrimoine mondial d’Euro-Asie, accueillie par Kazan (Russie) du 5 au 8 juillet 2012, proposait une réflexion sur le patrimoine et l’innovation à des participants de haut rang, c’est‑à‑dire les maires et des représentants des administrations locales et des gouvernements régionaux, ainsi que les dirigeants d’organisations internationales et de grands spécialistes. Ils étaient au total 160, venus de 80 villes de 11 pays.

Le thème était unique en ce qu’il englobait à la fois le passé et l’avenir, la préservation et l’innovation. Au programme : l’innovation dans la prestation des services publics, le rôle du patrimoine culturel et historique dans la notoriété d’une ville, la considération accrue, à l’échelle internationale, du patrimoine des villes eurasiatiques, l’attirance croissante des touristes pour les villes d’Eurasie et le développement du tourisme culturel.

Quatre séances plénières et quatre ateliers ont fait connaître aux participants les activités proposées par la ville de Kazan pour préserver les sites du Patrimoine mondial et d’autres monuments culturels, historiques et architecturaux de grande importance à l’échelle nationale et régionale. Les participants ont visité la citadelle (kremlin) de Kazan, inscrite sur la liste des sites du Patrimoine mondial de l’UNESCO; la localité de Sviyazhsk, qui demande son inscription sur cette même liste; et la ville historique de Bolgar, qui a obtenu d’y figurer en 2014, deux ans après la Conférence.

L’exposition célébrant les dix ans de la création de la section Euro-Asie, avec des photos du travail accompli depuis ses débuts, a suscité beaucoup d’intérêt.

Résultat de la richesse du programme : les discussions ont été efficaces, et les participants au forum sont repartis avec d’agréables impressions à l’égard, entre autres, de la chaleureuse hospitalité de la ville de Kazan et de la qualité de l’organisation.

Au premier semestre de 2014, la section Euro-Asie de l’OVPM a réalisé la première étape du projet « Patrimoine d’Eurasie » qui consiste, pour l’essentiel, à reproduire l’image de sites patrimoniaux d’une ville sur des façades d’une autre ville. En l’occurrence, des images de Derbent (Daghestan, Russie) ont été peintes sur un édifice de Safranbolu (Turquie) et le centre historique de Safranbolu a été reproduit sur un immeuble de Derbent.

En juin 2014, la ville de Bolgar (Russie), de la région Euro-Asie de l’OVPM, a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’organisation, tandis que la ville d’Aktaou (Kazakhstan) participait aux activités de l’Organisation comme membre observatrice.

La 7e Conférence internationale des villes du patrimoine mondial d’Euro-Asie s’est déroulée à Aktaou (République du Kazakhstan), du 24 au 27 août 2014, sur le thème « Protection et utilisation du patrimoine historique et culturel d’Eurasie ».

Au total, 41 villes de 10 pays y étaient représentées, par plus de 275 personnes qui ont eu l’occasion de visiter des lieux saints, dont Koshkar Ata, les nécropoles de Kalipan et la mosquée de Shakpak Ata, creusée dans la falaise, et d’en apprendre davantage sur d’autres sanctuaires et lieux du patrimoine naturel de ce territoire.

Un village ethnique avait été spécialement reconstitué pour la Conférence. Les yourtes blanches (tente circulaire en peau ou en feutre qui sert d’habitation aux nomades), la balançoire altybakan, le folklore, les jeux nationaux et les costumes colorés ont donné aux participants une idée de la vie traditionnelle du peuple kazakh. Les délégués, vêtus des beaux costumes offerts par les édiles d’Aktaou, ont d’ailleurs pu s’exercer à assembler une yourte. Rassemblés sous le shanyrak (structure arquée en forme de croix qui forme le sommet de la yourte kazakh), ils ont fixé les perches à la base de la tente.

Événement sans précédent : une stèle commémorant la 7e Conférence internationale des villes du patrimoine mondial d’Euro-Asie a été érigée sur la rive de la mer Caspienne.

« Au cours des 20 ans d’existence de l’Organisation des villes du patrimoine mondial, nous avons organisé de nombreuses conférences un peu partout au monde, mais à ce jour, aucune sculpture n’avait été dressée pour l’occasion. Nous sommes ravis de l’initiative, que nous soutenons de tout cœur. Aktaou a déjà écrit une page de l’histoire de l’OVPM », a souligné Denis Ricard, secrétaire général de l’OVPM.

Selon le maire de la ville d’Aktaou, Edil Zhanbyrshin, la base du monument est une balbaltas : « Sur tout le territoire, depuis Altay jusqu’à l’Europe, on trouve ces balbaltas, c’est‑à‑dire des pierres anciennes ornées d’un visage humain. C’est ce qui a inspiré notre logo, qui comporte aussi la représentation d’un chameau, un animal qui fait partie du patrimoine mondial selon l’UNESCO. Le chameau est un symbole de la vie nomade; c’est aussi l’un des symboles du peuple kazakh », a expliqué le maire.

Contact

M. Rassikh Sagitov

Coordonnateur régional
Ostrovsky str. 420111
Kazan, Fédération Russe

+(7) 843 2991844
euroasia_owhc@yahoo.com