• Année d'inscription

    1995

  • Secteur protégé

    Vieille ville et Nouvelle ville d'Edimbourg

  • Fonction historique

    Éducative et culturelle.

  • Statut administratif

    Capitale de l'Écosse.

Situation et site

Au sud-est de l'Écosse, dans la région des Lothians, Édimbourg est située sur la rive sud du Firth of Forth; le port de Leith, sur le Firth, est rattaché à la ville. Le relief, constitué de crêtes et de vallons parallèles à la mer, est dominé par un promontoire.

Morphologie urbaine

La Vieille ville et la Nouvelle ville forment un ensemble intégré. Au-delà du contraste entre le tracé médiéval irrégulier de la Vieille ville et le plan géométrique de la Nouvelle ville, les parcs occupent des espaces importants de part et d'autre. Deux voies constituent l'armature du tracé. La première, High Street, qui court sur la plus haute crête, relie les deux pôles de la Vieille ville : l'esplanade du château et le site de l'ancienne abbaye de Holyrood et du palais. La seconde, Prince Street, parallèle à la première mais plus longue, longeant un ravin, borde la Nouvelle ville et réserve de magnifiques perspectives sur la Vieille ville.

La ville entière est construite en pierre. Le château sur son promontoire, la flèche néo-gothique de l'église Toolbooth St John et la tour de la cathédrale St-Gilles dominent un profil urbain qui se prolonge dans la Nouvelle ville. Celle-ci étale avec élégance ses alignements de bâtiments classiques et néo-classiques selon un ordre très rationnel. Dans la Vieille ville, de nombreux bâtiments restaurés par Sir Patrick Geddes à la fin du XIXe siècle ont subsisté.

Critères d'inscription

«La Vieille ville et la Nouvelle ville d'Édimbourg présentent une remarquable fusion entre deux phénomènes urbains différents à savoir la croissance organique de la période médiévale et l'aménagement urbain des XVIIIe et XIXe siècles. Les expansions successives de la Nouvelle ville et la grande qualité de l'architecture ont fixé des normes pour l'Écosse et au-delà» (II) et (IV).

Repères historiques

  • Le site est peuplé depuis la préhistoire. Á la fin du règne de Malcolm III (1058-1093), un palais est élevé dans l'enceinte de la forteresse. Les rois d'Écosse résideront à Édimbourg.
  • Sous David Ier (1124-1153), le commerce avec l'Europe se développe. La ville, qui reçoit sa première charte, est nommée bourg royal. La fondation de l'abbaye de Holyrood (v. 1125), à 1,5 km du château, oriente le développement urbain.
  • Sous Jacques II Stuart (1437-1460), Édimbourg devient la capitale officielle de l'Écosse. Elle est entourée d'une muraille défensive.
  • Au -delà des invasions anglaises (1544 et 1547) et de l'occcupation française (1548-1560), l'activité reprend. L'université d'Édimbourg est créée (1582). L'élite marchande et la noblesse contribuent à la richesse architecturale (XVIIe s.). Désormais, l'ardoise et les tuiles seront imposées pour les toitures (1621) et la pierre pour les façades (1674).
  • Lors de l'union des couronnes d'Écosse et d'Angleterre (1603), la cour se déplace à Londres. La création du Royaume-Uni de Grande-Bretagne (1707) entraîne la supression du Parlement écossais d'Édimbourg. Néanmoins, une expansion urbaine spectaculaire s'ensuit.
  • Entre 1767 et 1890, la Nouvelle ville se développe de façon continue selon sept grands projets successifs. Édimbourg s'illustre comme centre de vie intellectuelle en Europe.
Mr. Frank Ross
Lord Provost of Edinburg
City of Edinburgh Council
City Chambers High Street
EH1 1YJ Edinburgh, United Kingdom
Tel:
+44.131 529.4000
Fax:
+44.131 529.4010
Email:
lord.provost@edinburgh.gov.uk
Mr. William Garrett
Planning Group Leader
Edinburgh City Council
Waverley Court 4 East Market Street
EH1 1ZJ Edinburgh, Scotland
EH8 8BG
Tel:
+44 131 469 3636
Fax:

Email:
will.garrett@edinburgh.gov.uk