• Année d'inscription

    1988

  • Secteur protégé

    Villes anciennes de Djenné

  • Fonction historique

    Commerciale.

Situation et site

En bordure du Sahara comme du Soudan humide, Djenné est à la charnière entre le monde nomade et le monde sédentaire. Construite sur un îlot défensif du bassin du Niger, elle est à 500 km par voie fluviale de la ville caravanière de Tombouctou à laquelle elle est liée commercialement.

Morphologie urbaine

Au milieu d'une plaine sans village, la ville sur son monticule est à la limite de la zone inondable à la saison des crues du Niger. La place du marché est vaste et elle est dominée par la Grande Mosquée. Des rues de sable, étroites ou plus larges, serpentent vers ces deux places essentielles. Onze quartiers se partagent selon un plan spontané cette étendue de vingt hectares limitée par une enceinte.

La ville est construite dans un style architectural soudanais très homogène. Des cubes de pisé revêtus de crépi constituent la forme de base de ces maisons de pays secs. Pilastres, créneaux et parapets ajourés ornent les façades aux ouvertures discrètes. La Grande Mosquée, étalée dans le paysage, multiplie les lignes verticales.

Critères d'inscription

«Djenné-Djeno, et accessoirement Hambarketolo, Tonomba et Kaniana, apportent un témoignage exceptionnel sur les civilisations pré-islamiques du delta intérieur du Niger» (III). Son ensemble illustre «une période historique significative [...]» (IV).

Repères historiques

  • L'Empire du Mali, fondé au XIIIe siècle, absorbe le Royaume du Ghana, auparavant célèbre pour ses exportations d'or à travers le Sahara, qui s'était effondré sous les attaques des Almoravides.
  • Depuis le IXe ou le Xe siècle, la petite ville de Djenné-Djeno joue un rôle majeur dans le commerce de l'or et autres produits du Soudan.
  • Au XIe siècle, une colonie fuyant devant les Almoravides s'établit sur le site de la ville actuelle. En 1300, la conversion du roi à l'islam entraîne l'islamisation de l'Empire. Il s'ensuit une stabilité politique doublée d'une prospérité commerciale; une civilisation noire originale se développe sous cette dynastie des Mandingues.
  • Djenné échange les produits du Maghreb et de l'Europe contre ceux de l'Afrique noire. À cette fin, elle est associée à Tombouctou et sa flotte est importante. La ville est en même temps un centre de diffusion de l'islam. Elle atteint son apogée aux XVe et XVIe siècles.
  • À la fin du XVIe siècle, sous les attaques successives, l'empire décline.
M. Bamoy Traoré
Maire
Commune de Djenné
Cercle de Djenné Région de Mopti
Djenné, République du Mali
Tel:
+223 42.02.48
Fax:
+223 42.02.48
Email:
M. Boubacar Cissé
Gestionnaire du patrimoine culturel


Djenné, Mali
Tel:

Fax:

Email:
boucadiable@yahoo.fr