×

Message d'avertissement

Les soumissions de ce formulaire sont closes.

 

Les soumissions pour la 5e édition du prix sont désormais fermées. Les candidatures pour la 6e édition ouvriront en 2019.

 

Description et orientations du prix

Le prix Jean-Paul-L’Allier pour le patrimoine est décerné tous les deux (2) ans par l’Organisation des villes du patrimoine mondial (OVPM) à une de ses villes membres en règle.

Il vise à mettre en lumière une réalisation qui a permis la conservation, la mise en valeur ou encore la bonne gestion d’un ensemble urbain vivant ou d’un bien dans un contexte urbain inscrit sur la Liste du patrimoine mondial présent sur le territoire d’une ville membre de l’OVPM, grâce en partie à l’engagement de ses communautés locales.

L’OVPM souhaite à travers ce prix récompenser plus particulièrement l’exemplarité de la conservation du patrimoine culturel urbain; l’engagement communautaire grâce à l’implication des acteurs locaux; les effets concrets du projet sur les communautés locales ainsi que l’enseignement que peut en retirer la communauté internationale.

Ces orientations sont motivées par la volonté de l’OVPM d’inscrire son prix dans un mouvement amorcé en 2007 par le Comité du patrimoine mondial qui a mis en valeur le rôle des communautés en les désignant comme cinquième « C » de ses objectifs stratégiques de mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial.

Cette tendance s’est renforcée en 2011 par l’adoption de la Recommandation concernant les paysages urbains historiques qui reconnait comme inspiration les traditions et conceptions urbaines des communautés locales. Cette recommandation soutien les communautés locales dans leurs efforts de développement et d’adaptation tout en recommandant la préservation des caractéristiques et des valeurs liées à leur histoire et à leur mémoire collective.

En 2016, l’OVPM a apporté sa perspective au Rapport mondial sur la culture et le développement urbain durable en signant un texte sur les villes du patrimoine mondial résilientes et leurs communautés. Nous y affirmons entre autres choses notre conviction que les villes du patrimoine mondial ont tout intérêt à impliquer leurs communautés locales dans leur gestion parce que ces dernières peuvent être un élément clé pour les aider dans la résolution de leurs problèmes.

À une échelle globale, ce rapport souligne la place prépondérante de la culture dans le futur de l’urbanisation mondiale et se présente comme une contribution de l’UNESCO à l’action commune du système des Nations Unies en faveur d’un Nouvel agenda urbain, en concordance avec le point d’entrée principal pour la culture dans l’Agenda 2030 sous l’Objectif de Développement Durable sur les villes durables.

Le prix Jean-Paul-L’Allier pour le patrimoine fait écho à cet objectif en récompensant tout les deux ans un projet qui assure un futur durable à un bien du patrimoine mondial dans un contexte urbain.

Masculin comprend le féminin

Afin d’alléger le texte de ces Règlements, le masculin comprend toujours le féminin.

Éligibilité

Les villes membres en règle de l’OVPM qui peuvent participer à ce prix doivent avoir payé annuellement leur cotisation depuis les trois (3) dernières années. Une ville figurant sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis moins de trois (3) ans pourra aussi s’inscrire à ce concours international, pourvu qu’elle ait versé sa cotisation annuellement à l’OVPM depuis sa reconnaissance par l’UNESCO.

Réalisations évaluées

Le prix a pour but de souligner et de récompenser une réalisation d’une ville membre de l’OVPM ayant pour objet la conservation, la mise en valeur ou la gestion d’un ensemble urbain vivant ou d’un bien dans un contexte urbain inscrit sur la Liste du patrimoine mondial présent sur le territoire de la ville candidate.

La réalisation doit avoir été achevée au cours des cinq (5) dernières années directement par la ville candidate ou par une personne ou un organisme soutenu, dirigé ou influencé par la ville candidate. Si la réalisation n’a pas été mise en œuvre directement par la ville candidate, sa participation doit toutefois avoir été déterminante dans cette mise en œuvre.

Critères du jury

Les candidatures seront évaluées selon les critères suivants:

  • l’exemplarité du projet pour la conservation du patrimoine culturel urbain;
  • l’implication des acteurs locaux et le processus de développement du ou des partenariat(s);
  • les effets concrets du projet sur les communautés locales;
  • l’effet pédagogique du projet, sa valeur d’enseignement et d’enrichissement pour la communauté internationale;

Membres du jury

Le jury comprend :

  • un membre du conseil d’administration de l’OVPM;
  • deux représentants de deux organisations internationales œuvrant en patrimoine;
  • un spécialiste en patrimoine;
  • le secrétaire général de l’OVPM ou son représentant.

Prix de la ville gagnante

Le maire ou son représentant officiel sera l’invité d’honneur de l’OVPM au Congrès, c'est-à-dire que le transport, l’hébergement, les repas et les frais d’inscription au Congrès seront pris en charge par l’OVPM.

Un certificat d’honneur sera remis au maire de la ville gagnante ou à son représentant lors d’une cérémonie spécialement prévue pour la remise du prix lors du Congrès mondial de l’OVPM qui se tiendra à Gyeongju en République de Corée du 31 octobre au 3 novembre 2017.

La ville gagnante recevra un appui financier de l’OVPM à la hauteur de $3 000 CAN pour la réalisation et l’installation d’une plaque honorifique soulignant l’obtention du prix Jean-Paul-L’Allier pour le patrimoine.

La ville gagnante et son projet bénéficieront d’une promotion mondiale sur le site web de l’OVPM.

Une entrevue avec le maire de la ville gagnante sera diffusée sur le site web de l’OVPM.

Dispositions générales

  • Les villes candidates peuvent déposer un maximum d’un seul projet par ville. Dans le cas où une ville ferait parvenir plus d’un projet, il lui serait alors demandé de choisir un seul projet parmi ceux envoyés par elle. En cas de refus, elle se verrait automatiquement disqualifiée pour l’édition en cours.
  • Les villes candidates qui ne reçoivent pas le prix peuvent soumettre de nouveau leur candidature les années suivantes pourvu que la réalisation ayant pour objet la conservation, la mise en valeur ou la gestion d’un bien inscrit sur la Liste du patrimoine mondial ne soit pas la même.
  • Il n'y a pas de limite au nombre d’années consécutives qu'une ville peut poser sa candidature.
  • L'OVPM se réserve le droit de ne pas décerner le prix pour une année donnée.

Échéancier

Revenez en 2019

Demande d’informations 

Pour toutes questions relatives au dossier de candidature ou au Prix en lui-même, veuillez contacter Mme Manon Auffray : mauffraydeletang@ovpm.org