Jeudi, Mai 29, 2008

Rapport de Bergen

C’était la troisième fois que l’École Kirkevoll participait au Programme du patrimoine mondial « Jeunes sur la piste du patrimoine mondial ». Cette fois-ci, nous étions jumelés à l’École Batory de Varsovie. Dès le début, nous avons eu un merveilleux contact et nous avons pensé que cette fois, nous tenterions d’élargir un peu la portée du projet en permettant à certains élèves de l’École Kirkevoll de visiter notre école jumelle. (La ville de Bergen, département de l’Éducation, a acquitté les frais).

Par conséquent, au début du projet, nous tous, soit les parents, les étudiants, les enseignants et la personne responsable pour la ville de Bergen, avons discuté pour savoir quels étudiants devraient aller à Varsovie. C’était une nouvelle idée par rapport à des projets semblables, et le projet de visiter notre ville jumelle nous a demandé un peu d’efforts.

Au début, nous croyions que nous enverrions un garçon et une fille parmi ceux qui, au cours du projet, avaient fait le meilleur travail, tant sur le plan de ce qu’ils avait effectué personnellement que sur la façon dont ils avaient participé, en impliquant les autres et sur la façon dont ils ont été en mesure de présenter leur travail. Toutefois, la classe elle-même est arrivée à la conclusion que les deux meilleurs étudiants devaient faire le voyage; par conséquent, nous nous sommes retrouvés avec deux filles.


Amalie et Cecilie ont été choisies pour représenter la classe. On les voit ici devant le Palais de la culture, ce qui constitue un très bon arrière-plan.
Les deux journaux, soit le « Bergens Tidende » et le « Fanaposten" ont trouvé le projet si intéressant qu’ils sont venus nous rencontrer et ont écrit des articles avant que nous nous rendions à Varsovie. Ils étaient tout particulièrement intéressés à ce que les étudiants avaient appris sur le patrimoine et pourquoi celui-ci est si important pour les générations futures.

À notre arrivée à Varsovie, la rencontre avec l’École Batory a tout simplement été fantastique. Nous avons été chaleureusement accueillies dès le tout début. Nos étudiantes ont fait une présentation sur leur projet, sur notre école et sur la ville de Bergen.

Ensuite, elles ont suivi quelques cours avec les étudiants de Batory et, bien entendu, on leur a fait faire des visites.

Plus tard, Ursula Zielinska, du Bureau de gestion du patrimoine culturel, est venue nous chercher et nous avons fait un tour de la ville. Elle nous a raconté des chapitres de l’histoire de la Pologne que nous n’avions jamais été en mesure de trouver dans un livre d’histoire norvégien. La partie concernant la Deuxième guerre mondiale nous a particulièrement impressionnées.

La journée suivante, nous avons été invitées à partager un petit-déjeuner avec la classe à l’École Batory, et ils nous avaient promis que nous aurions droit à de vrais mets polonais. C’était tout à fait charmant de voir la façon dont nos étudiants se sont mêlés aux étudiants de la classe pendant le repas et la rencontre.

Après le petit-déjeuner, la classe polonaise avait préparé une visite guidée de la Vieille ville, au cours de laquelle chacun offrait une présentation sur les édifices, l’architecture, l’histoire, les rues, les églises et les châteaux. Ce fut une expérience inoubliable qui avait très bien été préparée.


Voici la majeure partie du groupe dans la vieille ville.
Malheureusement, ceci était notre dernière journée à Varsovie, mais nous nous sommes promis de garder le contact. Nous espérons que nous pourrons faire quelque chose en retour dans l’avenir et peut-être les inviter pour leur montrer notre patrimoine mondial.

Personnellement, je recommanderai très fortement que les étudiants des futures écoles jumelées fassent une visite à l’école avec laquelle ils travaillent.

Au nom de l’École Kirkevoll, j’enverrais des remerciements tout particuliers à mes collègues Alexandra Filinska, à l’École Batory, et à Urszula Zielinska, du Bureau de gestion du patrimoine culturel de la ville de Warszawa, qui ont fait de cette visite un événement exceptionnel pour la classe 9CD de Bergen.

Il ne faut pas oublier Arve J. Nilsen (personne responsable du projet à la ville de Bergen) du Bureau de gestion du patrimoine culturel; sans sa participation, son aide et son soutien, tout cela n’aurait pas été possible.

Geir Hansen
Enseignante responsable à l’École Kirkevoll