Nils Ušakovs

Date de naissance: 08/06/1976

Formation :

2002

Maîtrise en économie au Département économique de la Faculté des sciences sociales de l’Université du sud du Danemark. Spécialisation : Questions d’intégration européenne.

 

1999

Baccalauréat/Licence en économie à la Faculté des sciences économiques et de gestion de l’Université de Lettonie. Spécialisation : économie analytique (les études ont eu lieu dans le cadre du programme de la faculté Euro).  

Experience:

20 juin 2013

Réélu au poste de président du Conseil de ville de Riga 

 

1er juillet 2009

Élu au poste de président du Conseil de ville de Riga 

 

Octobre 2006

Élu au 9e Parlement de la Lettonie.  

 

2005

A joint le parti de l’harmonie nationale. En novembre 2005, il a été élu à l’unanimité au poste de président du « Centre de l’harmonie » de l’Union politique. Le 27 novembre, Nils Ušakovs a de nouveau été élu au poste de président du Conseil du « Centre de l’harmonie » de l’Union politique pour deux ans. Il est citoyen naturalisé de la Lettonie. 

 

2004

A reçu le Prix Cicéron créé par l’Union des journalistes de la Lettonie et l’Université de Lettonie pour son apport en journalisme. Il était membre du Conseil de l’organisme public, le « Forum baltique ». 

 

À partir de janvier 2005

Rédacteur en chef des nouvelles de fin de journée pour la Lituanie et l’Estonie. 

 

Mars 2004 – Novembre 2005

Rédacteur en chef du service de presse de la première chaîne baltique, a rédigé des communiqués de presse pour la Lituanie, la Lettonie et l’Estonie.  

 

2001-2004

Animateur et rédacteur en chef du programme hebdomadaire «  Nedēļas tēma » (Thème de la semaine), chaîne de télévision TV5.

 

Jusqu'en juillet 2002

Rédacteur en chef, Département des nouvelles et de la politique, journal « Teļegraf »

 

Avril 2000 - Septembre 2001

Rédacteur en chef, Département des nouvelles et de la politique, journal « Respubļika »

 

1999 - 2000

Correspondant des nouvelles LTV, Télévision publique de la Lettonie 

 

 1998 -1999

Réalisateur, Division baltique de la chaîne russe de télévision NTV

Langues : Russe — natale, lituanien et anglais — couramment, allemand et danois — de base, suédois — en apprentissage.

Loisirs : les sports — la course et le vélo.

 

1) Le centre historique de Riga a été inscrit sur la liste du Patrimoine mondial en 1997. Quelles ont été les retombées de cette nomination pour votre ville?
Depuis que le centre historique de Riga a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial, le développement de cette partie de la ville a pris une nouvelle dimension, où les valeurs patrimoniales historiques et culturelles, c’est-à-dire  les espaces publics, d’importants ensembles d’édifices municipaux, le système des espaces verts ainsi que les édifices individuels et les objets de culture et de caractère patrimonial historique, ont préséance.
Une base législative particulière qui est constamment mise à jour a été créée pour cette partie de la ville.  Il est question ici des principales valeurs faisant partie de la culture et de l’environnement patrimonial historique ainsi que leur préservation, leur transformation et les possibilités de développement.

 

2) À votre avis, quel est le rôle patrimonial d’un maire lorsqu’une ville se retrouve inscrite sur la Liste du Patrimoine mondial l’UNESCO?
Une compréhension positive de la nécessité de se joindre à la communauté des villes du patrimoine mondial de l’UNESCO, un intérêt direct envers le processus de développement permanent, le support moral et la gestion des institutions municipales pour assurer le financement et la préparation des documents d’approbation.
Des activités dirigées sont essentielles pour promouvoir la préparation du plan de développement du territoire et des règlements de la construction ainsi que la stimulation d’une politique d’incitatifs fiscaux pour encourager le maintien et la préservation des édifices historiques. 

 

3) Concrètement, quelles ont été vos actions à l’égard de la protection et de la mise en valeur de votre patrimoine?
La gestion de la préservation du patrimoine culturel et historique de Riga, y compris la rénovation et la restauration de certains objets, sont des questions qui relèvent de ma compétence. Je me suis assuré de la mise en place de la base législative pour promouvoir un développement municipal équilibré tout en préservant le patrimoine historique. 


4) Tenez-vous des événements particuliers mettant en valeur votre ville?
Je pourrais nommer un certain nombre d’améliorations qui ont été apportées à la ville et au territoire, des activités de régénération telles que le complexe Spīkeri et la reconstruction de la digue de la rivière Daugava ainsi que le développement de la zone de récréation dans l’Île de Lucavsala située dans la zone de préservation de l’UNESCO.
L’application de réductions d’impôt pour un entretien adéquat des édifices conformément aux exigences du patrimoine culturel et historique est un instrument efficace pour la préservation du patrimoine.


5) Riga a une influence régionale indéniable et un statut qui attire particulièrement des touristes provenant des pays voisins du nord de l’Europe. Avez-vous développé ou prévoyez-vous développer une offre touristique s’adressant à une clientèle d’envergure plus internationale?
Notre ville a toujours été ouverte aux touristes de partout dans le monde. La majorité des résidents de Riga sont polyglottes, à peu près le tiers parlent au moins trois langues, ce qui fait que les touristes se sentent à l’aise ici.
Riga a des vols directs vers plus de 30 destinations en Europe, qui ont de bonnes connexions vers d’autres continents avec des grandes plaques tournantes. La ville jouit d’une très bonne collaboration avec l’industrie touristique pour ainsi attirer des touristes et des évènements internationaux à Riga.


6) À vos yeux, dites-nous ce qui fait de Riga un endroit si spécial…
En premier, c’est incontestablement la situation géographique de Riga – elle a toujours été la capitale d’un pays entre les cultures occidentales et orientales, située d’un côté ou de l’autre de la frontière à différents moments. Depuis la fondation de la ville il y a 800 ans jusqu’à maintenant, Riga a été un important centre de commerce. 
Toutes les périodes de régimes se reflètent dans l’architecture de la ville : l’État de la Livonie – la partie médiévale de la ville; la période du Royaume de Suède – les restes des constructions fortifiées; le règne de l’Empire russe – des édifices industriels et l’expansion de la voie ferrée et de la structure portuaire; le romantisme nationale, éclectique et finalement, l’architecture unique de l’Art Nouveau. Il y a aussi un nombre important d’exemples d’architecture en bois qui ont été conservés depuis le 19e siècle.
Riga est un lieu d’affaires et de rencontres; sa situation géographique favorable a toujours facilité l’implantation de sièges sociaux d’institutions de l’administration, militaires ou religieux de la Lettonie; c’est un important centre de culture et d’art, une destination populaire pour les touristes.