• Année d'inscription

    1995

  • Secteur protégé

    Crespi d’Adda

  • Fonction historique

    Ouvrière.

Situation et site

En Lombardie, dans la province de Bergame, le village de Crespi d'Adda se situe entre les rives de la Brembo et de l'Adda, au voisinage de Capriate San Gervasio.

Morphologie urbaine

La configuration de Crespi d'Adda obéit à un principe géométrique. La rue principale qui relie le village à Capriate San Gervasio divise celui ci en deux parties : d'un côté, la manufacture sur la rive gauche de l'Adda et, de l'autre, les habitations disposées sur trois rangées parallèles. Aux deux extrémités de la rue principale, des aménagements collectifs : au nord, l'église, l'école et le théâtre donnant sur une place; au sud, le cimetière. On attribue le projet urbanistique à l'architecte Ernesto Pirovano.

Dans ce paysage régulier et homogène, les grands bâtiments apportent une diversité. Immeuble unique et compact, l'usine est ornée d'élements médiévaux. L'église, réalisée par Luigi Cavenaghi, est inspirée d'une oeuvre de Bramante tandis que le château, conçu par Pirovano, évoque la période romantique gothique. Le mausolée, dessiné par Gaetano Moretti, est de style "art nouveau" tout comme la petite centrale hydro électrique. Les deux types de maisons contribuent à la diversité de l'ensemble.

Critères d'inscription

«Crespi d'Adda est un exemple exceptionnel du phénomène de village ouvrier qui vit le jour en Europe et en Amérique du Nord aux XIXe et XXe siècles, expression de la philosophie prédominante des industriels éclairés à l'égard des employés. Bien que l'évolution des conditions économiques et sociales ait constitué une menace inévitable à la survie de Crespi d'Adda, son intégrité est remarquable et il a conservé en partie son usage industriel» (IV) et (V).

Repères historiques

  • Un manufacturier du textile, Cristoforo Benigno Crespi, achète 1 km carré de terres (1875) pour y construire une filature de coton sur la rive de l'Adda ainsi que des habitations multifamiliales pour les employés.
  • En 1889, le fils et successeur du fondateur, Silvio Benigno, réoriente et poursuit le projet initial. À des fins de productivité et de paix sociale, après avoir pris connaissance des cas allemands et anglais, il institue la maison individuelle pourvue d'un jardin et d'un potager. À l'ensemble, Silvio Benigno ajoute des bâtiments et des aménagements d'utilité publique : école, dispensaire, théâtre, coopérative, centre sportif, centrale hydro électrique et autres équipements.
  • Il érige encore trois monuments plus symboliques : une église, un château et le mausolée de la famille du fondateur.
  • Dès sa création, le village ouvrier a fonctionné de manière autonome. Le quartier des habitations toutefois n'a jamais rejoint la rive de la Brembo tel qu'il était prévu.
  • La crise économique de 1929 ainsi que la politique fiscale du gouvernement fasciste entraînent la vente du village entier. La filature est aujourd'hui la propriété d'un groupe industriel. La population qui réside sur les lieux est, pour sa part, en décroissance.
M. Vittorino Verdi
Maire
Municipio di Capriate San Gervasio
Piazza della Vittoria 4
24042 Capriate San Gervasio, Italie
Tel:
02920991
Fax:
02920991209
Email:
posta@pec.comune.capriate-san-gervasio.bg.it
Mme Valeria Cavenaghi
Assessore all'Istruzione, Cultura, Sport, Turismo e Tempo Libero

Piazza della Vittoria, 4
24042 Capriate Sen Gervasio, BG, Italia
Tel:
+39.(0)2 920.991.231
Fax:
+39.(0)2 920.991.209
Email:
cultura@comune.capriate-san-gervasio.bg.it