• Année d'inscription

    2006

Situation et site

La ville fortifiée de Harar est située dans la partie orientale du pays, sur un plateau encerclé par le désert et la savane et entaillé par de profondes gorges.

Critères d'inscription

C (ii)(iii)(iv)(v)

Repères historiques

Les murs ceignant cette ville sacrée musulmane ont été construits entre le XIIIe et XVIe siècles. Harar Jugol, connue comme la quatrième ville la plus sainte de l’Islam, compte 82 mosquées, dont trois datent du Xe siècle, et 102 sanctuaires. Les maisons les plus communes sont des maisons de ville traditionnelles comprenant trois salles en rez-de-chaussée et des aires de service dans la cour. Un autre type de maison, appelée maison indienne, construit par les marchands indiens qui sont venus à Harar après 1887, est un bâtiment rectangulaire simple à deux étages avec une véranda surplombant la rue ou la cour. Un troisième type d’immeuble est né de la combinaison des deux autres. Les Harari sont connus pour la qualité de leur artisanat, notamment le tissage, la vannerie et la reliure. Mais l’aspect le plus spectaculaire du patrimoine culturel réside dans la maison harari traditionnelle avec son exceptionnelle conception intérieure. Cette forme architecturale est typique, caractéristique et originale, différente de la disposition domestique que l’on trouve généralement dans les pays musulmans. Elle est aussi unique en Ethiopie. Harar a été créée dans sa forme urbaine actuelle au XVIe siècle comme une ville islamique caractérisée par un labyrinthe d’étroites ruelles et de façades imposantes. De 1520 à 1568, elle fut la capitale du royaume Harari. De la fin du XVIe siècle au XIXe siècle, Harar était connue comme un centre de commerce et d’enseignement islamique. Au XVIIe siècle, elle est devenue un émirat indépendant. Elle fut alors occupée par l’Egypte pendant dix ans et devint une partie de l’Ethiopie en 1887. L’impact des traditions africaines et islamiques sur le développement des types de constructions spécifiques de la ville et de ses plans urbains constitue le caractère particulier, et même unique, de Harar. 

    Mr. Jara Haile Mariam
    Director General of the Ministry of Culture and Tourism
    Authority for Research & Conservation of Cultural Heritage
    P.O BOX 13247
    Addis Ababa, Ethiopia
    Tel:

    Fax:

    Email: