• Année d'inscription

    1995

  • Secteur protégé

    Centre historique de Santa Cruz de Mompox

  • Fonction historique

    Portuaire et commerciale.

Situation et site

Au nord de la Colombie, en bordure du fleuve Magdalena qui descend des hauts plateaux, Santa Cruz de Mompox est à quelque 250 km en amont du port maritime de Carthagène. À 33 m d'altitude, elle est à l'abri des inondations qui frappent la vaste plaine marécageuse environnante.

Morphologie urbaine

Le tracé urbain, bien préservé, s'adapte au cours du fleuve à la manière des villes andalouses. Il a pour armature une rue principale parallèle à la berge autour de laquelle se développent les îlots construits. Trois places urbaines successives s'accordent au plan longitudinal qui, sans fournir de lonques perspectives d'ensemble, réserve des surprises visuelles. Des digues, érigées en brique ((XVIe XVIIIe s.), longent la berge. Elles s'ouvrent par intervalles sur la rivière.

Sur chacune des trois grandes places s'élève une église. Avec les autres monuments religieux, ces églises constituent les principaux repères de l'horizon urbain. Des maisons à patio, aux toits de tuiles, présentent une variété de formes (XVII XIXe s.). Construites en brique, leurs fenêtres sont ornées de fer forgé. À elles, se sont jointes, dès le XVIIe siècle, les rangées de maisons magasins, souvent transformées en résidences; puis des maisons plus modestes, aux toits de chaume, construites en jonc et en torchis. L'ensemble est harmonieux et délicat.

Critères d'inscription

«Le centre historique de Santa Cruz de Mompox est un exemple exceptionnel de ville coloniale installée sur les rives d'un grand cours d'eau qui, en son temps, a joué un grand rôle économique et stratégique et a survécu jusqu'à nos jours en gardant un niveau d'intégrité remarquable» (IV) et (V).

Repères historiques

  • Fondée sous le nom de Villa de Santa Cruz de Mompox (1540), la ville (aussi appelée Mompox, Mompos), réunit dans son toponyme le nom de son fondateur espagnol, Juan de Santa Cruz, et celui du dernier chef de la population indienne ayant habité le site de Mompox . Son développement est lié à la pénétration coloniale en Nouvelle Grenade.
  • Après l'ouverture du Canal del Dique qui facilite l'accès au Magdalena (2e moitié du XVIIe s.), Santa Cruz de Mompox, devient un port fluvial intermédiaire entre la baie de Carthagène et les hauts plateaux. Poste douanier important, elle est aussi un centre commercial florissant (XVIIe XIXe s.). Par ailleurs, une contrebande prospère est pratiquée par les marchands avec la complicité des autorités douanières.
  • Dans cette région de peuplement dispersé, divers et instable, les activités agricoles se développent avec difficulté. La croissance de la ville s'effectue lentement.
  • Les guerres qui précèdent l'indépendance (1819) et les violences civiles qui s'ensuivent, entraînent le déclin de Santa Cruz de Mompox. Parallèlement, le cours du fleuve Magdalena se déplace, laissant la ville à son isolement (milieu du XIXe s.). Aujourd'hui, le dynamisme de Santa Cruz de Mompox renaît autour de son intérêt culturel et du tourisme.
Dr. José Orlando Rojas
Alcalde de Santa Cruz de Mompox
Palacio Municipal de San Carlos
Carrera 2, No 18A-25
Santa Cruz de Mompox, Bolivar, Colombia
Tel:
(575) 685-5738
Fax:
(575) 685-5738
Email:
alcaldia@santacruzdemompos-bolivar.gov.co