• Année d'inscription

    1985

  • Secteur protégé

    Centre historique de Salvador de Bahia

  • Fonction historique

    Commerciale, défensive et capitale de la colonie portugaise.

  • Statut administratif

    Capitale de l'État de Bahia.

Situation et site

Ville littorale du Nordeste, Salvador de Bahia s'élève à la pointe d'une péninsule au relief accidenté qui s'avance entre la baie portuaire et l'océan.

Morphologie urbaine

La ville s'étire le long de la baie. La falaise, pièce maîtresse de la configuration spatiale, sépare la ville haute et la ville basse reliées par des ascenseurs et des montées. Le plan, tracé selon un modèle orthogonal remontant à la fin du XVIIe siècle et au début du XVIIIe, s'adapte aux conditions topographiques. La place triangulaire de Pelourinho, elle-même inclinée, est le lieu de convergence de plusieurs côtes sur la falaise. Les places centrales de la ville haute et de la ville basse sont très rapprochées, situées de part et d'autre de l'escarpement.

Le centre historique s'articule autour de la place du Pelourinho. Un mur de soutènement fait de grandes arches, maintenant occupées par des boutiques, longe la falaise. La ville haute, lieu de bâtiments officiels, de résidences et de jardins, est mieux préservée que la ville basse, portuaire et commerciale. Elle rassemble des édifices religieux quelquefois chargés de sculptures baroques (XVIIe et XVIIIe siècles), des maisons coloniales étroites et polychromes ornées de stuc. La densité monumentale et la cohérence du cadre caractérisent l'ensemble.

Critères d'inscription

«Salvador est un exemple éminent de structuration urbaine de la Renaissance adaptée à un site colonial avec une ville haute […] dominant une ville basse» (IV). Salvador est l'un des principaux points de convergence des cultures européennes, africaines et amérindiennes du XVIe au XVIIIe siècle. Sa fondation et son rôle historique […] s'associent naturellement au thème de la découverte de l'univers» (VI).

Repères historiques

  • Salvador de Bahia se développe sur la falaise autour de l'église da Ajuda (1549) construite par les Jésuites. Dès sa fondation, la ville devient le siège de l'administration royale du Brésil; et en 1551, siège de l'évêché.
  • En 1558 arrivent les premiers esclaves d'Afrique qui constituent la main-d'œuvre des plantations de canne à sucre. Le port Salvador de Bahia s'inscrit dans le commerce triangulaire entre l'Afrique, le Brésil et l'Europe; jusqu'au milieu du XVIIIe siècle, il sera la plaque tournante du commerce portugais. De nombreux immigrants européens se seront établis dans la ville.
  • Au XVIIe siècle, alors que le Portugal est sous l'autorité espagnole, la ville subit les attaques répétées des Hollandais et se munit d'un ensemble de forteresses. Au cours de la même période, Salvador de Bahia, avec d'autres villes du littoral dont Olinda, est le point de départ d'expéditions vers les mines de l'intérieur du pays.
  • En 1625, Bahia redevient portugaise. Son développement s'articule autour de ses deux parties : la ville haute et la ville basse. Lorsque la capitale est déplacée à Rio de Janeiro en 1763, la ruée vers l'or bat son plein dans le Minas Gerais.
Dr. Antonio Carlos Peixoto de Magalhaes
Mayor
Prefeitura Municipal do Salvador de Bahia
Praça Municipal, S/Nº - Centro Palácio Thomé De Souza
Salvador de Bahia, BA, Brazil
CEP: 40020-010
Tel:
+55.(71) 2201-6144/ 6113/ 6102
Fax:
+55.(71) 2201-6221
Email:
prefeito@salvador.ba.gov.br