• Année d'inscription

    1979

  • Secteur protégé

    Le Caire islamique

  • Fonction historique

    Politique et culturelle.

  • Statut administratif

    Capitale nationale.

Situation et site

En amont du delta et sur la rive orientale du Nil, Le Caire islamique est entouré de quartiers modernes et commerciaux.

Morphologie urbaine

Les Fatimides ont laissé au Caire islamique une conception de l'urbanisme qui privilégie l'insertion des monuments en même temps que leur qualité artistique. Même si une artère dut être aménagée à des fins pratiques, le tracé médiéval, avec ses ruelles nombreuses et courtes, s'est maintenu jusqu'à nos jours.

L'histoire du Caire depuis sa fondation s'est inscrite dans la grande architecture de ses quelque six cents monuments classés. Ibn Tulun y laissa le plus ancien monument islamique intact en Égypte: la célèbre mosquée qui porte son nom. Les Fatimides y laissèrent de grandes mosquées: la mosquée universitaire d'el-Ahzar (972) et celles d'al-Hakim (1003) et d'al-Akmar (1125), ainsi que des portes monumentales. Saladin y laissa la citadelle et ses murailles (1202). Les Mamelouks multiplièrent les splendeurs architecturales parmi lesquelles se trouve la médersa Sultan Hassan (1362). Les Ottomans, tout en préservant Le Caire médiéval, ajoutèrent à sa richesse des influences turques.

Critères d'inscription

Plusieurs des grands monuments du Caire islamique sont des chefs-d'oeuvre incontestés (I). Le centre du Caire, par ses rues et demeures anciennes «maintient [...], au sein d'un tissu urbain traditionnel, des formes d'habitat humain remontant au Moyen Âge» (V). Le centre historique du Caire constitue un témoin matériel de l'importance internationale de la ville à l'époque médiévale [...] (VI).

Repères historiques

  • La première capitale de l'Égypte islamique, Fustat, est fondée en 641 à la suite de la conquête musulmane.
  • En 870, Ibn Tulun, préfet libéré du pouvoir des califes abbassides, fonde sa propre cité à l'extérieur de Fustat à des fins sécuritaires.
  • En 969, pour les mêmes raisons sécuritaires, les Fatimides arrivés en Égypte déplacent à leur tour le centre de la capitale: al-Qahirah sera le noyau du Caire médiéval. C'est l'époque de l'âge d'or de la dynastie des Fatimides.
  • Au XIIe siècle, le fondateur de la dynastie des Ayyubides, Saladin, transforme Le Caire par des oeuvres de fortification qui traduisent sa volonté militaire. Réunissant les deux villes voisines de Fustat et d'al-Qahirah, il les enserre d'une muraille de pierre de taille; et il élève une citadelle qui se substitue désormais aux palais princiers.
  • À la suite de Damas et Bagdad, Le Caire devient sous les Mamelouks (1250-1517) le nouveau centre du monde islamique (1261). C'est l'âge d'or du Caire (XIVe s.).
  • En 1517, la ville du Caire est conquise par les Ottomans.
Prof. Dr. Abdel Azim Wazir
Governor of Cairo
Cairo Governorate
7 El Gomhoreya Square, Abdeen
Cairo, Egypt
Tel:
+202.2391.8050
Fax:
+202.2395.9110
Email:
jmallakh@gmail.com
Mrs. Jihan El Mallakh
International Affairs Consultant
Cairo Governor's Office
7, El Gomhoreya Square, Abdeen
Cairo, Egypt
Tel:
+202. 2391.4369, +202.2391.8050, +202.2795.5569
Fax:
+202.2395.9110
Email:
jmallakh@gmail.com